Soudan : l'ONU demande 1,5 milliard de dollars aux pays donateurs

30 novembre 2004

A mi-chemin entre paix et le conflit, le Soudan a besoin d'un soutien financier urgent, selon l'ONU qui réclame à la communauté internationale une contribution d'urgence de 1,5 milliard de dollars destinée à mettre en place un programme de développement, lancé aujourd'hui et baptisé « Plan de travail 2005 des Nations unies et de ses partenaires pour le Soudan ».

Avec le lancement aujourd'hui du, baptisé « Plan de travail 2005 des Nations unies et de ses partenaires pour le Soudan », c'est 1,5 milliard de dollars qui sont demandés aux pays donateurs pour mettre en place au plus vite ce programme d'assistance humanitaire, de protection et de développement, indique un communiqué publié simultanément à Khartoum, Genève, New York et Nairobi par le Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk.

« Le Soudan en 2005 est suspendu entre la paix et le conflit. Au cours de ces 20 dernières années, les populations meurtries du Soudan ont rarement connu un période dans laquelle il y a l'opportunité de la paix. La responsabilité première de ce futur incombe aux leaders – qui ne peuvent pas échouer dans ce moment de vérité » déclare le Représentant spécial du Secrétaire général, Jan Pronk, cité dans le communiqué.

« La communauté internationale a aussi un grand et irremplaçable rôle à jouer. Les donateurs ont aussi été très généreux en 2001 en fournissant une assistance humanitaire. Cette aide doit continuer en 2005, de même que des fonds suffisants devront être fournis dans les autres régions du Soudan dans le but de renforcer le processus de paix dans la période qui suit l'accord – une période qui est souvent fragile. Sans soutien adéquat pour sauver des millions de vies soudanaises et aider à reconstruire des communautés détruites, les changes de réussir la paix diminue » a-t-il ajouté.

Le Plan de travail a été élaboré par l'ONU ainsi que –par les pays donateurs et les agences humanitaires en consultation avec le gouvernement du Soudan et les leaders de l'Armée/Mouvement de libération du Soudan (SLM/A), précise le communiqué.

Les 304 projets à mettre en place par 49 agences et organisations non gouvernementales (ONG), couvrent une multitude de secteurs : éducation et formation, soutien et sécurité alimentaire, aide au retour des populations déplacées et des réfugiés, état de droit et bonne gouvernance, santé, eau et hygiène, désarmement, démobilisation et réintégration des anciens combattants.

Si différents programmes concernent principalement les régions du Sud Soudan, du Darfour et de l'Est du Soudan, d'autres projets d'envergure nationale visent à apporter un soutien direct au processus de paix, est-il indiqué.

Les 1,5 milliard de dollars demandés sont répartis de la façon suivante : 600 millions de dollars pour sauver des vies humaines et aider les populations de la région Ouest du Darfour où vivent actuellement 2,2 million de personnes affectées par le conflit dont 1,6 millions de personnes déplacées. De plus, en raison des combats qui continuent, le Bureau de Jan Pronk prévoit que le nombre de personnes déplacées continuera d'augmenter et estime à 2,5 millions le nombre de personnes qui seront affectées par le conflit en 2005.

Pour mettre en place un programme de développement immédiat dans la partie Sud du pays, l'organisation cherche plus de 550 millions de dollars. Enfin, 300 millions supplémentaires sont attendus pour un programme - d'envergure nationale - de soutien à la mise en œuvre du plan de paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.