HCR : des réfugiés ivoiriens au Libéria commencent à rentrer chez eux

29 novembre 2004

Le flux de réfugiés ivoiriens vers le Libéria a cessé, indique l'agence de l'ONU pour les réfugiés, qui précise que le mouvement s'est même inversé mais que, même si la situation en Côte d'Ivoire semble s'être calmée, elle reste prête à toute éventualité.

Avec la réduction des tensions en Côte d'Ivoire, de petits groupes de réfugiés ivoiriens ont quitté le Libéria et sont rentrés chez eux, , indique le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué publié aujourd'hui.

« Bien que le flux [de réfugiés ivoiriens] vers le Libéria ait pris fin, l'agence de l'ONU pour les réfugiés et ses partenaires continue de surveiller la situation et de fournir une assistance dans les zones frontalières », indique le communiqué.

Aucune nouvelle arrivée n'a été signalée ce week-end à Nimba County, au nord-est du Libéria (carte), où le HCR et la Croix-Rouge libérienne ont pour l'instant enregistré près de 10 045 réfugiés Ivoiriens, autour des villes de Butuo et Gporplay (voir notre dépêche du 19 novembre 2004).

Le HCR indique que le mouvement s'est inversé. « La situation en Côte d'ivoire s'améliore et mon peuple peut revenir sans aucune crainte », a déclaré Labeh Tion, fonctionnaire de la municipalité de Zouan-Houinien, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire (carte), venu à Butuo en délégation pour signaler que les échanges de tirs avaient cessé.

« Bien que la situation semble être revenue à la normale, le HCR continuera de suivre la situation de très près et de rester prêt à l'éventualité d'un nouveau flux de réfugiés de Côte d'Ivoire », déclare Moses Okello, représentant de l'agence au Libéria.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.