Afghanistan : les membres de l'ONU libérés !

23 novembre 2004

Kofi Annan, ravi et soulagé à l'annonce de la libération des trois collaborateurs de l'ONU kidnappés en Afghanistan depuis 27 jours, a remercié le président et le gouvernement afghans pour leur rôle crucial dans cette libération, la Mission de l'ONU et son chef pour son courage, son dévouement et sa solidarité et le peuple afghan pour la sympathie et le soutien qu'il a si abondamment manifestés.

A l'annonce de la remise en liberté d'Annetta Flanigan, Shqipe Hebibi et Angelito Nayan, les trois membres du personnel de l'ONU, kidnappés en Afghanistan le 28 octobre dernier, le Secrétaire général a fait savoir à quel point il était ravi et soulagé.

Il se dit, dans la déclaration communiquée aujourd'hui par son porte-parole, « profondément soulagé de savoir que l'épreuve et l'anxiété de leurs familles et de leurs amis a maintenant pris fin » et indique avoir parlé à chacun d'eux au téléphone.

Kofi Annan s'est entretenu avec le Président Hamid Karzai et le Gouvernement d'Afghanistan ce matin et a rendu hommage au rôle crucial qu'ils ont joué pour obtenir leur remise en liberté sains et saufs. Il a également exprimé sa gratitude au peuple d'Afghanistan pour le torrent de sympathie et le soutien qu'il a manifestés « à nos collègues au cours des 27 jours écoulés », indique son porte parole.

Il a eu une conversation avec Jean Arnault, son Représentant spécial en Afghanistan pour le remercier et lui demander de transmettre sa gratitude à « la famille de l'ONU » pour « son courage, son dévouement et sa solidarité durant ces semaines difficiles. »

Le Secrétaire général a également remercié les forces internationales pour le soutien qu'elles ont apporté aux autorités afghanes.

Le peuple afghan place de grandes attentes et beaucoup d'espoir dans le rôle de l'ONU, fait-t-il remarquer, ajoutant que le système des Nations Unies allait continuer à oeuvrer pour renforcer le système de sécurité de son personnel de façon à être en mesure de remplir le mandat de l'Organisation qui est de faire avancer la paix, la reconstruction et la démocratie en Afghanistan.

Dimanche dernier encore, la Mission de l'ONU en Afghanistan indiquait que des dizaines d'Afghans, femmes et hommes et même une famille s'étaient proposés pour prendre la place des trois otages. La Mission de son côté tenait le décompte scrupuleux du nombre de jours écoulés depuis l'enlèvement (voir notre dépêche du 21 novembre).

- Dossier Afghanistan du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.