Haïti : appel à contribution urgent lancé par l'Envoyé de l'ONU

Haïti : appel à contribution urgent lancé par l'Envoyé de l'ONU

media:entermedia_image:ce0640a1-711b-4664-9e63-49596d4ee53f
Appelant à un effort urgent des donateurs en faveur d'Haïti lors du 14ème Sommet annuel ibéro-américain qui se tenait au Costa-Rica, le Représentant spécial du Secrétaire général a insisté sur la nécessité de mettre en oeuvre des projets concrets pour améliorer les conditions de vie et renforcer la confiance dans la Mission de l'ONU, dotée d'une forte composante sud-américaine et hispanique.

Un appel en faveur d'une contribution économique urgente à Haïti pour améliorer les conditions de vie de la population a été lancé aujourd'hui par le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Juan Gabriel Valdés, dans le cadre du 14e Sommet annuel ibéro-américain qui se tenait au Costa-Rica, indique un communiqué de la Mission.

Intervenant à la session plénière des ministres des Affaires étrangères du Sommet, l'ambassadeur Valdès a dressé « un tableau complet de la situation actuelle en Haïti, ses points forts et ses défis majeurs », soulignant l'importance de la mise en œuvre rapide de projets en Haïti « afin que la population puisse apprécier les changements et les améliorations survenus dans le pays, et renforcer ainsi la confiance vis-à-vis de la présence de la MINUSTAH », expose le communiqué.

La participation conjointe des forces militaires issues de plusieurs pays de l'Amérique latine tels que le Guatemala, le Pérou, le Chili, l'Argentine, l'Uruguay, l'Equateur, le Brésil et l'Espagne, « fait de la MINUSTAH le produit du premier effort conjoint de coopération régionale et multilatérale de cette envergure », a souligné le Représentant spécial du Secrétaire général.

M. Valdès a également participé à un atelier de travail sur Haïti présidé par le Brésil, auquel ont assisté plusieurs représentants du Groupe de Rio. [Créé en 1986, le Groupe de Rio est une organisation promouvant la coopération entre les pays d'Amérique latine.]

Le Sommet, qui a réuni les chefs d'Etat, Premiers ministres et ministres des Affaires étrangères de 19 pays de l'Amérique latine auxquels venaient s'ajouter l'Espagne et le Portugal, devait adopter aujourd'hui une déclaration unanime de support à la MINUSTAH et à ses efforts pour rétablir un climat sûr et stable en Haïti, indique le communiqué.

Selon la MINUSTAH, sur les 6 700 soldats prévus par le Conseil de sécurité, 4 511 sont déjà sur place ainsi que 1 238 des 1 622 policiers attendus. L'Amérique latine avec l'Espagne fournissent à eux seuls 3 288 des 4 511 militaires déjà déployés. Le total des effectifs devrait être atteint avant la fin de l'année.