Nairobi : mémorandum d'accord signé aujourd'hui, le Conseil apporte son soutien

Nairobi : mémorandum d'accord signé aujourd'hui, le Conseil apporte son soutien

media:entermedia_image:03c2d2b7-5479-4c41-83ce-8940a62368d0
La signature d'un mémorandum d'accord entre le Gouvernement du Soudan et l'un des principaux mouvements rebelles, dans lequel ceux-ci s'engagent à conclure un accord définitif avant la fin 2005, a été suivi par l'adoption d'une résolution par le Conseil de sécurité qui s'engage, si un tel accord est bel et bien signé, à appuyer le relèvement du Soudan et à envisager la création d'une opération de l'Organisation des Nations Unies à l'appui de la paix dans le pays.

Même si les pessimistes peuvent être tentés de ramener la signature aujourd'hui d'un protocole d'accord entre le Gouvernement du Soudan et le Mouvement populaire de libération du Soudan à une simple occasion de poser pour la photo, c'est aux signataires de l'accord de leur donner tort, a déclaré le Président du Conseil de sécurité, l'ambassadeur des Etats-Unis, John Danforth, qui s'exprimait au nom de son pays, lors de la réunion du Conseil qui a suivi la signature.

Au cours de cette réunion, le Conseil a adopté à l'unanimité sa résolution 1574 par laquelle il se félicite de la signature de ce mémorandum d'accord, intitulé « Déclaration sur la conclusion des négociations de l'IGAD pour la paix au Soudan » dont le texte est joint à la résolution.

Il se félicite également de l'accord « selon lequel les six protocoles mentionnés dans la Déclaration de Nairobi du 5 juin 2004 constituent et forment l'essentiel de l'accord de paix , appuie fermement l'engagement pris par les parties de parvenir à un accord global final d'ici au 31 décembre 2004 et compte que l'accord sera appliqué intégralement et en toute transparence, sous la surveillance internationale appropriée. »

Le Conseil s'engage, dès la conclusion d'un accord de paix global, à aider le peuple soudanais à « bâtir une nation pacifique, unie et prospère à la condition que les parties honorent tous leurs engagements, en particulier ceux souscrits à Abuja et à N'Djamena »

La Mission d'évaluation conjointe de l'ONU, la Banque mondiale et les parties, de concert avec d'autres donateurs bilatéraux et multilatéraux, sont priées par le Conseil de continuer à préparer l'apport rapide d'une aide à la reconstruction et au développement économique du Soudan incluant une aide publique au développement, éventuellement un allégement de la dette et l'accès aux marchés.

Là encore, ces facilités seront consenties une fois qu'un accord de paix global aura été signé et aura commencé à être appliqué, prévoit la résolution

Toujours dans le domaine économique, le Conseil se félicite du projet de conférence internationale de donateurs pour la reconstruction et le développement économique du Soudan, une initiative du Gouvernement norvégien.

Dès la signature d'un accord de paix global, indique la résolution 1574, le Conseil se dit prêt à envisager la création d'une opération de l'Organisation des Nations Unies à l'appui de la paix en vue de soutenir l'application de cet accord et demande une fois de plus au Secrétaire général de lui soumettre, dès que possible après la signature d'un accord de paix global, des recommandations touchant les effectifs, la structure et le mandat d'une telle opération, y compris un calendrier pour son déploiement.

Il souscrit aux propositions faites par le Secrétaire général dans ses rapports des 28 septembre et 2 novembre 2004 concernant l'accroissement des effectifs de la Mission préparatoire des Nations Unies au Soudan (UNAMIS) créée par sa résolution 1547 (2004) et proroge le mandat de l'UNAMIS pour une nouvelle période de trois mois, jusqu'au 10 mars 2005, tout en demandant au Mouvement/Armée de libération du peuple soudanais de s'engager à coopérer pleinement avec celle-ci.

Le Conseil de sécurité souligne par ailleurs qu'il importe que les pourparlers de paix d'Abuja, engagés entre le Gouvernement soudanais, l'Armée populaire de libération du Soudan et le Mouvement pour la justice et l'égalité et visant à résoudre la crise au Darfour, aillent de l'avant et insiste pour que toutes les parties à ces pourparlers négocient de bonne foi afin de parvenir rapidement à un accord.

- Dossier Soudan du site de l'ONU

imageRetransmission de la séance de signature de l'Accord [28 mins]

imageRetransmission de la séance du Conseil de sécurité [2 h 34]


- Page des archives des Webcast de l'ONU