L'ONU lance l'année du microcrédit

18 novembre 2004

L'ONU a organisé aujourd'hui une série d'événements et de débats destinés à attirer l'attention sur l'intérêt présenté par le microfinancement en tant que moyen de lutte contre la pauvreté et promouvoir un accès élargi à ce type de prêts.

Pour marquer le l'Année internationale du microcrédit, des microentrepreneurs du Cambodge, de la République dominicaine, de l'Indonésie, du Mexique, du Rwanda et des États-Unis , lauréats du Prix de la Microentreprise qui est coordonné par la Harvard Business School et d'autres instituts, ont sonné l'ouverture des places boursières, de New York, à Karachi et Zurich en passant par Manille ou Maputo.

Au Siège des Nations Unies, comme ailleurs dans le monde, des débats d'experts ont été organisés pour débattre de l'élargissement de l'accès au microfinancement.

Bien que le microcrédit et le microfinancement aient déjà eu un impact positif sur les revenus des ménages et la qualité de vie de millions de personnes pauvres, de nombreux autres n'ont toujours pas accès à ces services financiers, indique un communiqué diffusé aujourd'hui.

« En considérant les pauvres comme des contributeurs essentiels des économies locales et nationales, l'Année internationale du microcrédit peut lancer une nouvelle vague de microentreprenariat et offrir, aux pauvres et aux personnes à bas revenus, la chance d'avoir des vies meilleures », a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales de l'ONU, José Antonio Ocampo.

- Page Internet de l'Année internationale du microcrédit

imageRetransmission de la cérémonie de lancement (Message vidéo de Kofi Annan à la 34ème minute)[2 heures]

- Objectifs du Millénaire pour le développement

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.