Remise en cause par l'envoyé de l'ONU du système de concessions au Cambodge

15 novembre 2004

Au terme de sa mission dans le pays, le Représentant spécial de l'ONU pour les droits de l'homme au Cambodge dénonce le système de concessions foncières accordées aux entreprises et appelle au lancement d'une enquête sur l'attaque à la grenade de villageois manifestant pacifiquement contre le renouvellement de la concession de l'entreprise Pheapimex dans la province de Pursat.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour les droits de l'homme au Cambodge, Peter Leprecht, qui a achevé aujourd'hui sa septième mission officielle dans le pays a rendu public un rapport sur les concessions foncières à but économique, analysées du point de vue des droits de l'homme.

Il conclut dans ce document que la politique suivie jusqu'à présent n'est pas la bonne, que les entreprises se sont vue concéder des droits sur la terre qui s'apparentent à un droit de propriété, que cependant elle n'ont qu'un intérêt limité ou pas d'intérêt du tout pour le bien-être de la population et que leur contribution aux revenus de l'Etat est faible, indique un communiqué, (en anglais), publié aujourd'hui par l'Office des Nations Unies à Genève.

Le Représentant spécial de l'ONU demande que l'information concernant les concessions foncières au Cambodge soient rendues publiques.

L'objectif du rapport est de permettre au public de mieux comprendre ces questions et de contribuer à la mise en oeuvre de changement dans la politique et les pratiques suivies et cela, dans l'intérêt du Cambodge, de ses pauvres en milieu rural et des futures générations, indique le communiqué.

M. Leprecht déplore par ailleurs l'attaque à la grenade lancée, dans la nuit du 13 novembre, contre des villageois qui manifestaient pacifiquement contre le renouvellement de la concession Pheapimex dans la province de Pursat. Il demande qu'une investigation approfondie soit lancée et lance un appel aux autorités pour qu'elles soient attentives aux préoccupations de la population.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.