Les inscriptions électorales en Iraq bien engagées avec 85% des centres ouverts

5 novembre 2004

Le Secrétaire général de l'ONU est prêt à renforcer le personnel nécessaire en Iraq dès que les circonstances le permettront, ont affirmé aujourd'hui les responsables de l'ONU en charge de l'aide électorale en Iraq qui ont ajouté que 85% des centres d'inscriptions étaient ouvert et que l'objectif était de tenir les élections les plus inclusives possibles à la date prévue.

« Ce serait une vue simpliste et un rapprochement grossier » que de résumer l'implication de l'ONU en Iraq au nombre de personnes qui y sont présentes, a affirmé d'emblée le Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques de l'ONU, Kieran Prendergast, qui, en compagnie de la directrice de la Division de l'assistance électorale, Carina Perelli, faisait le point pour la presse, aujourd'hui, sur les élections en Iraq prévues pour la fin janvier.

Il a indiqué sortir d'une entrevue avec le Secrétaire général pendant laquelle, à nouveau, Kofi Annan s'est dit déterminé, « dans la limite de contraintes bien connues, à mettre les ressources nécessaires en place à Bagdad pour que l'ONU puisse jouer son rôle auprès de la Commission indépendante iraquienne. »

« La taille n'est pas toujours ce qui importe », a-t-il fait remarquer, ajoutant que « les efforts portaient actuellement sur la qualité de l'apport de l'ONU. »

Comparant cet apport à la levure qui, même en petite quantité, fait lever la pâte quand elle est insérée à point nommé, il a déclaré que le plus important était que le Secrétaire général soit d'accord pour que davantage de personnel soit déployé pour permettre à l'ONU de remplir son rôle dans le processus électoral et que c'était ce qu'il ferait quand les circonstances le permettraient.

Sur ce point précis, Carina Perelli a ajouté, au cours de la conférence de presse, que l'opération avait été conçue, dès le départ, pour fonctionner avec un petit nombre de personnes, une partie se trouvant en Iraq, une autre en dehors du pays.

« Je suis une bureaucrate. Nous avons toujours besoin de plus de personnel », a-t-elle déclaré, ajoutant qu'elle serait effectivement plus à l'aise si l'effectif était augmenté. Toutefois, a-t-elle souligné, le Secrétaire général a approuvé une augmentation de l'effectif à Bagdad et une équipe « composée des meilleurs » dans le domaine électoral a déjà été envoyée sur place.

Carina Perelli a indiqué que quelque 542 centres d'inscription seraient mis en place et que 85% avaient ouvert leurs portes dès le premier jour sans aucun problème.

« Les formulaires d'inscription seront distribués en même temps que les rations alimentaires et sont déjà arrivés dans les sites qui ont ouvert », a-t-elle ajouté.

Dans les cas où des problèmes étaient survenus, en raison de la situation générale en matière de sécurité ou de bouclage militaire, a également précisé Carina Perelli, les centres avaient été déplacés ; dans l'intervalle, la plupart des règlements importants avaient été approuvés tandis que d'autres étaient en cours de finalisation.

Kieren Prendergast a par ailleurs fait observer que compte tenu des délais, la question était moins de savoir ce qui était souhaitable que ce qui était faisable, tout en s'en tenant à la date limite de janvier. « Pour beaucoup, beaucoup de personnes en Iraq, il est extrêmement important de s'en tenir au calendrier existant. »

Il a rappelé que la fonction la plus importante de l'instance élue en janvier serait d'agir en tant qu'assemblée constituante et donc d'élaborer une constitution pour l'Iraq. Dans cette perspective, il estimait que les élections devaient permettre d'inclure une base la plus large possible dans cette assemblée constituante.

De ce point de vue, M. Prendergast a jugé encourageante la prise de position récente d'un groupe nationaliste arabe, relativement radical, qui a indiqué son intérêt à participer au processus, tout en posant des conditions.

Cette idée d'englober la totalité du spectre de l'opinion iraquienne et de la pensée dans l'Assemblée constituante est une des principales raisons pour lesquelles il avait recommandé – et le gouvernement iraquien avait accepté – que l'ensemble de l'Iraq constitue une seule et même circonscription, a-t-il expliqué.

« En assumant que la participation des électeurs soit totale, entre 50 000 et 60 000 voix seulement seront nécessaires pour être élu à l'assemblée constituante. Cela donne leur chance aux indépendants », a-t-il fait valoir.

Carina Perelli a précisé pour sa part qu'il y avait eu de bonnes surprises, spécifiquement que là où la Commission s'attendait à des problèmes, ils ne s'étaient pas produits. Elle a ajouté que tout serait mis en œuvre pour que l'ensemble des centres soient ouverts. Interrogé sur ceux qui s'étaient heurtés à des problèmes, elle a cité Mossoul, Falluja et Ramadi (carte).

A propos de l'usage qui serait fait des cartes alimentaires, elle a expliqué qu'elles serviraient à collecter, pour chaque carte, les noms des membres du foyer détenteur et qu'ensuite ces informations seraient vérifiées mais qu'en aucun cas, les cartes alimentaires ne constituaient des cartes électorales.

Sur le renforcement de la force de sécurité de l'ONU par les troupes géorgiennes, le Secrétaire général adjoint a indiqué qu'il formerait un cercle un peu moins rapproché que les Fidjiens mais que qu'eux aussi opèreraient à l'intérieur de la zone sécurisée, la fameuse Zone verte et qu'il constituerait une entité distincte mais intégrée à la force multinationale.

Interrogé sur la possibilité que les membres du Gouvernement intérimaire soient candidats à cette élection, M. Prendergast a répondu que la possibilité n'en avait jamais été totalement exclue, même par Lakhdar Brahimi, et qu'ils ne se refreineraient probablement pas de se présenter aux prochaines élections ou à celles qui suivraient. Il a ajouté qu'il n'avait pas entendu de critiques à cet égard mais que c'était une question qui relevait des Iraquiens.

imageRetransmission de la conférence de presse de Kieran Prendergast et Carina Perelli[39 mins]

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.