AIEA : 37 pays prônent l'harmonisation des règles de sécurité nucléaire

4 novembre 2004

Une conférence d'experts en sécurité nucléaire, réunie à Beijing, a présenté à l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique des éléments pour réaliser une approche commune de la gestion des centrales nucléaires, à toutes les étapes de leur vie, partager l'expérience acquise en matière de sécurité et promouvoir la transparence.

La nécessité de développer un corpus unique de règles internationales applicables aux centrales nucléaires, de leur conception à leur désaffection, a été l'approche défendue par des experts en sécurité atomique de 37 pays, réunis du 18 au 22 octobre à Beijing, capitale de la Chine, indique aujourd'hui un communiqué de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA.

La Conférence de l'AIEA sur les questions d'actualité en matière de sécurité nucléaire, accueillie par le Gouvernement chinois, l'Autorité de l'énergie atomique de la Chine et l'Administration nationale pour la sécurité nucléaire, a recommandé l'harmonisation des normes internationales dans toutes les phases de la vie des installations nucléaires, indique l'agence de l'ONU.

« Bien que des progrès substantiels aient été accomplis dans l'amélioration des centrales nucléaires à travers le monde », indiquent les conclusions de la conférence, « la diversification et la mondialisation croissantes de ce secteur industriel présentent de nouveaux défis qui doivent être relevés ».

Les recommandations des 274 délégués à la conférence fournissent à l'AIEA un ensemble de mesures à partir desquelles développer à l'avenir la coopération et les programmes internationaux, notamment par l'amélioration des processus d'analyse de prévention des accidents, l'incitation à la transparence en tant qu'élément important de la confiance du public et la conception d'approches internationales pour gérer à long terme les installations nucléaires, précise le communiqué.

« Nous devons trouver des moyens de partager nos expériences de façon aussi large et approfondie que possible », a déclaré, en clôture de la conférence, Tomihiro Taniguchi, le directeur général adjoint de l'AIEA pour la sécurité nucléaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.