L'enquête de l'ONU sur la production d'opium en Afghanistan lancée jeudi

1 novembre 2004

L'ampleur estimée de la culture du pavot et de la production de l'opium, son cours et les réseaux empruntés par les trafiquants constituent quelques-uns des points clés de l'étude annuelle réalisée par l'agence spécialisée de l'ONU en coopération avec les autorités afghanes.

L'enquête annuelle sur la production d'opium en Afghanistan sera officiellement rendue publique simultanément à Kaboul, Bruxelles et Vienne, jeudi prochain, a indiqué hier le porte-parole de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) qui a précisé qu'il s'agissait d'une opération menée conjointement par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et la Direction anti-drogues afghane.

L'enquête, intitulée en anglais l' « Afghanistan Opium Survey 2004 » inclut une estimation de la culture du pavot et de la production d'opium, les régions concernées, le trafic de l'opium à l'intérieur et à l'extérieur de l'Afghanistan, les agriculteurs producteurs, les cours de l'opium et sa valeur dans les pays voisins.

Le directeur exécutif de l'ONUDC, Antonio Maria Costa, procèdera au lancement de l'étude à Bruxelles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.