Le Conseil de sécurité préoccupé par l'absence de progrès dans le processus de paix abkhazo-géorgien

27 octobre 2004

Le Conseil de sécurité a déclaré aujourd'hui partager la préoccupation du Secrétaire général quant à l'absence de progrès dans le processus de paix abkhazo-géorgien, soulignant le besoin de poursuivre les efforts pour parvenir à une solution politique durable avec le soutien de l'ONU et celui de la Fédération de Russie.

Dans une Déclaration à la presse, lue par le président du Conseil de sécurité pour le mois d'octobre, le Représentant du Royaume-Uni à l'ONU, Emyr Jones Parry, les membres du Conseil ont dit « partager la préoccupation du Secrétaire général quant à l'absence d'un progrès tangible dans le processus de paix abkhazo-géorgien ».

Le Secrétaire général s'était en effet inquiété dans son dernier rapport sur la question du fait que « le processus de paix abkhazo-géorgien était pratiquement au point mort » (voir notre dépêche du 20 octobre)..

Le Conseil de sécurité a été saisi du rapport du Secrétaire général sur les activités de la Mission d'observation des Nations unies en Georgie, MONUG, présenté par le Représentant du Secrétaire général pour la Georgie, Heidi Tagliavini.

Dans leur Déclaration, les membres du Conseil réitèrent par ailleurs « leur soutien aux résolutions du Conseil de sécurité et, en particulier, la résolution 1554 du 29 juillet 2004 ».

Ils soulignent aussi « le besoin de continuer les efforts pour parvenir à une solution politique durable avec le soutien de l'ONU et en particulier le Représentant spécial du Secrétaire général, ainsi qu'avec l'assistance de la Fédération de Russie en tant que facilitateur ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.