L'ONU assiste la police haïtienne pour sécuriser Port-au-Prince

25 octobre 2004

Bel Air, quartier pauvre de Port-au-Prince et théâtre de violents affrontements, a fait hier l'objet d'une opération conjointe de l'ONU et de la police haïtienne pour dégager le quartier et le sécuriser, ouvrant la circulation à des zones jusqu'ici inaccessibles.

Bel Air, quartier pauvre de Port-au-Prince et théâtre de violents affrontements, a fait hier l'objet d'une opération conjointe de l'ONU et de la police haïtienne pour dégager le quartier et le sécuriser, ouvrant la circulation à des zones jusqu'ici inaccessibles.

« Dimanche matin à l'aube, la police et les contingents militaires de l'ONU ont participé à une opération de grande envergure menée par la police nationale haïtienne afin de nettoyer les rues de Bel Air », a déclaré aujourd'hui le porte parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York.

Ce quartier pauvre de Port au Prince, la capitale d'Haïti (carte), qui a été le théâtre de violents affrontements au cours des trois dernières semaines, était largement contrôlé par des bandes armées.

Lors de cette opération, les contingents de l'ONU ont aidé à dégager plus de 130 véhicules brûlés qui avaient servi de barricades dans les rues, ainsi que d'autres obstacles qui bloquaient la circulation, a informé le porte parole.

« Un policier haïtien a été tué pendant l'opération, au cours de laquelle un nombre inconnu de personnes ont été arrêtées par la police haïtienne », a-t-il précisé.

Dorénavant, les casques bleus de l'ONU apporteront une surveillance 24 heures sur 24 du château d'eau de Bel Air.

Par ailleurs, le Représentant spécial du Secrétaire général pour Haïti, Juan Gabriel Valdes, mènera une visite des médias locaux et internationaux dans la zone portuaire de Port-au-Prince, un autre point stratégique sécurisé récemment, a informé le porte-parole.

L'arrivée de nouveaux contingents, notamment chinois, était attendu pour procéder au renforcement de la composante de police civile de la MINUSTAH, la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (voir notre dépêche du 19 octobre).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.