Bientôt, les premiers réseaux régionaux de lutte contre les incendies dans les Amériques

22 octobre 2004

Pour combattre les feux de forêt dont la fréquence a atteint un niveau alarmant dans l'hémisphère occidental, l'agence de l'ONU pour l'alimentation et de l'agriculture a encouragé la création de réseaux régionaux de lutte dont les premiers devraient voir le jour lors la prochaine réunion des agences forestières des Amériques et des Caraïbes.

Pour la première fois, les dirigeants de toutes les agences forestières nationales d'Amérique du Nord, du Centre et du Sud ainsi que des Caraïbes se réunissent le 23 octobre à San José, au Costa Rica, pour faire le point sur les feux de forêt qui se produisent sur le continent américain, indique aujourd'hui un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Cette Conférence panaméricaine doit déboucher sur la création de quatre réseaux régionaux de lutte contre les feux de forêt, chacun couvrant respectivement l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale, l'Amérique du Nord et les Caraïbes. Ces réseaux s'inscriront dans le cadre de la Stratégie Internationale des Nations Unies pour la réduction des désastres (SIRD).

Pour affronter le problème des feux de forêt sur le continent américain, la FAO a encouragé la mise en place des quatre réseaux régionaux. Ils « sont nécessaires en vue de promouvoir la formation du personnel, établir des bases de données sur les feux de forêt et échanger informations et savoir-faire en matière de prévention et de lutte. Tout cela devrait faciliter la gestion effective des feux de forêt sur le double plan national et régional", indique M. Jurvelius.

En 2002, aux Etats-Unis, les superficies de forêt incendiées ont touché 2,8 millions d'hectares, un chiffre inégalé depuis 1960 et provoqué des pertes en vies humaines. Le coût pour le contribuable s'est élevé à 1,7 milliard de dollars seulement pour éteindre les incendies, ce chiffre ne prenant pas en compte les dégâts occasionnés aux biens. L'Alaska, l'Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Guatemala, le Nicaragua ont été affectés par des incendies gigantesques.

Au Canada, en moyenne 2,5 millions d'hectares de forêts sont détruits par le feu chaque année et le coût pour éteindre les incendies se situe entre 300 et 500 millions de dollars par an.

La FAO cite les changements climatiques comme constituant un facteur aggravant. Le phénomène El Niño et les ouragans provoquent des incendies énormes aggravés par les cyclones tout comme cela s'était passé le mois dernier dans les Caraïbes, indique-t-elle, ajoutant que les modèles scientifiques prédisent un acroissement des feux de forêt dans plusieurs régions du fait des changements climatiques attribués aux émissions de gaz à effet de serre.

Le principal facteur déclenchant reste toutefois d'origine humaine comme le précise Mike Jurvelius. "95% des feux de forêt incontrôlés sont provoqués par l'homme. Le reste est provoqué par la foudre", indique-t-il.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.