R.D. du Congo : arrivée imminente du responsable du maintien de la paix de l'ONU

14 octobre 2004

Alors que le responsable des opérations de maintien de la paix s'apprête à se rendre en République démocratique du Congo (RDC), la Mission de l'ONU dans le pays annonce l'arrivée imminente d'un bataillon indien qui sera déployé dans les Kivus.

Le Secrétaire général adjoint de l'ONU, chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, s'apprête à se rendre en RDC, à la tête d'une équipe de l'ONU basée à New York, a annoncé la porte-parole de l'ONU, Denise Cooke, aujourd'hui à New York.

Cette visite, a-t-il indiqué, fait suite à la décision du Conseil de sécurité de n'augmenter que de 5 900 soldats les troupes de la Mission des Nations Unies au Congo, la MONUC, un effectif bien en deçà de l'augmentation réclamée par le Secrétaire général, a-t-il ajouté (voir également à ce sujet notre dépêche du 1er octobre).

Il est prévu que M. Guéhenno expose au Conseil de sécurité d'ici au 1er novembre les changements jugés nécessaires à la structure et au déploiement de la Mission.

La MONUC indique de son côté attendre le Secrétaire général adjoint à partir du 16 octobre prochain pour une visite de travail ayant pour but l'élaboration d'un nouveau concept d'opérations de la MONUC.

Le Porte-parole militaire de la MONUC, le commandant François Ouedraogo, a par ailleurs annoncé le futur déploiement d'un bataillon indien de 3000 hommes qui s'inscrit dans le cadre du renforcement des effectifs de la MONUC. Les troupes indiennes qui arriveront en RDC en mi-novembre, seront essentiellement déployées dans les Kivu, a-t-il précisé, ajoutant qu'une mission de prospection et de reconnaissance indienne se trouvait en RDC depuis le 3 octobre dernier pour une présélection des sites de déploiement.

Le Commandant Ouedraogo a par ailleurs fait part du soutien apporté par la Mission à différentes rencontres de réconciliation organisées au niveau de la 8ème région militaire (Nord-Kivu), impliquant notamment des officiers issus des FARDC, des Maï-Maï, des ex-ANC (branche armée du Rassemblement congolais pour la Démocratie) et d'ex-APC (anciennes forces du RCD-KML).

Au cours du même point de presse, le porte-parole de la MONUC, Mamadou Bah, a indiqué que le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République Démocratique du Congo, William Swing, effectuait, depuis le début de la semaine, une mission officielle en Europe qui le conduira tour à tour en Belgique, en Suisse et en Italie et s'achèvera le 16 octobre. A l'étape de Bruxelles, M. Swing s'entretiendra avec les autorités belges, dont notamment le ministre de la Défense, André Flahaut. Il rencontrera également Koen Versaecke, conseiller politique de Javier Solana, Haut Représentant de l'Union Européenne pour la Politique Étrangère et de Sécurité Commune.

A Genève, M. Swing participera à la réunion de tous les Représentants spéciaux du Secrétaire Général de l'ONU et chefs des missions de maintien de la paix. Il s'entretiendra avec le Haut Commissaire des Nations Unies aux réfugiés, la Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme et des responsables d'autres agences onusiennes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.