Saluant des élections afghanes historiques, le Conseil se tourne vers les législatives

12 octobre 2004

Félicitant les millions d'électeurs et d'électrices qui ont participé à la première élection du chef de l'Etat en Afghanistan, les 18 candidats qui leur ont offert un large choix politique ainsi que tous ceux qui ont contribué au succès de l'opération, le Conseil de sécurité envisage d'ores et déjà l'étape suivante, les élections parlementaires d'avril 2005 pour lesquelles il demande au Gouvernement afghan d'améliorer encore la situation dans le pays et à la communauté internationale de lui venir en aide.

« Le Conseil de sécurité félicite [...] les millions d'électeurs afghans, parmi lesquels de nombreuses femmes et de nombreux réfugiés, qui ont montré leur attachement à la démocratie en participant à la première élection directe du chef de l'État », a déclaré aujourd'hui, au nom des membres du Conseil, son Président pour le mois d'octobre, l'ambassadeur du Royaume-Uni, Sir Emyr Jones Parry.

Dans cette déclaration effectuée à la suite de consultations à huis clos et après que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hédi Annabi, a rendu compte de la façon dont s'était déroulé le scrutin et de la situation actuelle dans le pays, le Conseil se félicite en outre de la large représentation politique offerte par les 18 candidats en lice.

Il rend hommage à la Police nationale afghane et à l'Armée nationale afghane pour le rôle qu'elles ont joué, avec l'aide des forces de sécurité internationales, au cours de la période électorale et salue le travail de l'Organe mixte d'administration des élections et de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan, « qui ont brillamment contribué aux préparatifs de cette élection. »

A propos de l'Organe mixte (JEMB selon son acronyme anglais), il indique également saluer les efforts déployés « pour aller au-devant des préoccupations de tout candidat et donner encore plus de transparence au processus électoral » tout en disant attendre «avec intérêt une déclaration finale.»

La sécurité, la préparation des élections législatives d'avril 2005 dans les délais, la reconstruction des institutions, la lutte contre les stupéfiants, et le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des milices afghanes, sont autant de problèmes qui persistent en Afghanistan, note le Conseil, qui prie instamment le Gouvernement afghan de les affronter ;

Il lui demande également de s'attaquer désormais aux préparatifs des élections législatives de telle sorte qu'elles aient lieu dans les délais prévus et sans exclusive et là encore, réclame l'aide de la communauté internationale dans cette entreprise.

Lui-même « s'engage à apporter au Gouvernement et au peuple d'un Afghanistan souverain un soutien sans faille alors qu'ils reconstruisent leur pays, renforcent les fondements de la démocratie constitutionnelle, et prennent la place qui leur revient dans la communauté des nations. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.