Libéria : sept nouvelles antennes du programme alimentaire de l'ONU

Libéria : sept nouvelles antennes du programme alimentaire de l'ONU

media:entermedia_image:e5e8340e-460a-4ff6-8ca0-fafd1577c195
Résultat du déploiement de la Mission de l'ONU au Libéria dans l'ensemble du pays, l'ouverture de sept nouvelles antennes du Programme alimentaire de l'ONU marque l'élargissement de l'action des agences humanitaires qui peuvent désormais étendre leurs activités à tout le pays, indique aujourd'hui la Mission de l'ONU.

« C'est le plein déploiement de la MINUL, la Mission des Nations Unies au Libéria, qui permet à présent aux agences humanitaires d'étendre leurs activités dans tout le pays », a souligné le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général et Coordonnateur humanitaire au Libéria, M. Abou Moussa, après avoir annoncé hier dans le ville portuaire de Buchanan (carte) l'ouverture de sept antennes du Programme alimentaire mondial (PAM).

Ces nouvelles implantations permettront au PAM de travailler avec les autorités locales et les communautés afin d'identifier leurs besoins et d'élaborer des critères plus efficaces pour la sélection des bénéficiaires, indique le communiqué de la MINUL.

« L'ouverture des nouvelles antennes dans les campagnes libériennes représente un pas en avant dans les efforts de l'ONU pour rapprocher les fournisseurs d'aide de leurs bénéficiaires », ce qui permettra de mieux assister les réfugiés, les personnes déplacées, les ex-combattants et les communautés d'accueil.

Par ailleurs, M. Justin Bagirishya, Représentant du PAM au Libéria, a annoncé que l'agence de l'ONU avait reçu 5,1 millions de dollars sur les 6,6 millions nécessaires pour nourrir la population bénéficiaire d'ici à la fin de l'année, soit près de 650 000 personnes par jour, un chiffre qui pourrait passer à un million avec le retour de réfugiés, l'année prochaine.

L'ouverture de ces antennes « est un signal pour de nombreuses personnes vivant dans les camps, un signal qui leur dit qu'à l'intérieur du territoire, la vie a repris son cours normal », a déclaré M. Bagirishya.

« Rentrez dans vos villages d'origine, nous vous y attendons. Nous vous attendons à Voinjama, Tubmanburg, Harper, Buchanan, Saclapea comme à Zwedru », a lancé le Représentant de l'agence alimentaire de l'ONU.