Kofi Amman dénonce « l'infamie » de l'attaque terroriste contre une mosquée au Pakistan

1 octobre 2004

Consterné et horrifié par l'attaque terroriste lancé contre une mosquée de la ville de Sialkot au Pakistan, le Secrétaire général appelle à la retenue « face à cette infamie. »

Consterné et horrifié par l'attaque terroriste lancé contre une mosquée de la ville de Sialkot au Pakistan, le Secrétaire général appelle à la retenue « face à cette infamie. »

Le Secrétaire général a appris avec consternation et horreur les informations faisant état d'une attaque terroriste, perpétrée aujourd'hui pendant les prières du vendredi, contre une mosquée de la ville de Sialkot au Pakistan, a indiqué aujourd'hui son porte-parole, Fred Eckhard au cours de son point avec la presse . Précisant que l'attaque avait tué et blessé un grand nombre de fidèles, il a ajouté qu'aux yeux de Kofi Annan, « « aucune cause, aucun motif ne saurait justifier des attaques contre des lieux de culte ou des civils innocents. »

« Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus fermes cet acte de lâcheté. Il appelle aussi au calme et à la retenue face à cette infamie », conclut la déclaration lue par Fred Eckhard.

Les premières informations parues dans la presse sur l'attentat font état de 25 morts et de plus de cinquante blessés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.