Groupe de travail sur la gouvernance de l'Internet : prochaine réunion en février 2005

22 septembre 2004

Les consultations qui se se sont achevées hier à Genève sur la mise en place d'un groupe de travail sur la gouvernance de l'Internet en prévision de la seconde phase du Sommet mondial sur la société de l'information qui s'est tenu à Genève en décembre dernier, ont réuni plus de 250 participants.

Dans un communiqué publié hier, l'Office des Nations Unies à Genève indique que le président du Comité, le le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Sommet mondial, Nitin Desai, a souligné dès l'ouverture des travaux que cette réunion devait porter son attention non pas sur les différences mais bien sur les possibilités offertes par l'Internet, en particulier pour les économies en développement.

M. Desai, qui est également Secrétaire général adjoint aux Affaires économiques et sociales de l'ONU, a demandé aux participants de s'attacher à clarifier leurs points de vues sur les questions qu'ils considèrent comme fondamentales afin de lui permettre de faire rapport au Secrétaire général de l'ONU sur l'établissement du groupe de travail.

Dans sa déclaration liminaire, le Ministre des communications des technologies de l'information d'Égypte, Tarek Kamel, a souligné le rôle moteur d'Internet dans le développement socioéconomique et a souligné que les efforts en matière de gouvernance de l'Internet devraient rechercher un équilibre permettant la participation de toutes les parties concernées et tenant compte de leurs positions.

Le ministre égyptien a aussi souligné l'importance de consultations régionales et a annoncé que son pays accueillerait une conférence régionale des pays arabes et africains en mai 2005 afin de coordonner les positions des pays de la région.

Plusieurs participants, soulignant le peu de temps à disposition, ont pris position en faveur de l'examen par le groupe de travail d'un certain nombre de questions clé, notamment la gestion des ressources pour l'accès à l'Internet, la lutte contre les pourriels, les questions de cybersécurité et la protection des données, la lutte contre la cybercriminalité et la question du multilinguisme.

Certains participants ont suggéré que le groupe de travail prenne en compte les travaux menés par d'autres instances internationales dans le domaine de la gouvernance de l'internet.

D'autres consultations sont prévues à Genève les 15 et 16 février 2005 à la veille de la deuxième session du Comité préparatoire du Sommet de l'information qui aura lieu du 17 au 25 février 2005. Le président et les membres du groupe de travail devraient être nommés au mois d'octobre et le rapport final devra être présenté au Secrétaire général au mois de juillet 2005.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.