Réinstallation des réfugiés congolais qui le souhaitent à l'intérieur du Burundi

17 septembre 2004

Des milliers de Congolais se trouvant actuellement dans des centres de transit proches de la frontière avec la République démocratique du Congo vont être réinstallés à l'intérieur du Burundi à partir de la semaine prochaine.

Des milliers de Congolais se trouvant actuellement dans des centres de transit proches de la frontière avec la République démocratique du Congo vont être réinstallés l'intérieur du Burundi à partir de la semaine prochaine.

Cette opération décidée en accord avec les autorités burundaises fait suite au massacre qui s'est produit le 13 août dernier dans l'un de ces centres de transit, celui de Gatumba (voir notamment notre dépêche du 30 août), a indiqué aujourd'hui à Genève le porte-parole du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), Ron Redmond, cité dans un communiqué (en anglais) de l'agence.

Les survivants aujourd'hui hébergés dans des écoles ou encore dans la ville elle-même pourront se rendre dans le camp de Giginha dans la province de Mwaro (carte).

Quant aux deux autres camps de transit de la province de Citiboke, celui de Rugombo est déjà à moitié vide, nombre de ses résidents étant partis de leur propre initiative, beaucoup pour la RDC.

Le HCR, a rappelé Ron Redmond, n'aide pas actuellement au rapatriement en RDC car il estime que les conditions dans les régions d'origine ne sont pas encore sûres.

Les réfugiés qui se trouvent encore au Burundi, dont les résidents de l'autre camp de transit, Kararuma qui abrite environ 6 000 Congolais, auront la possilité du camp de Giginga, à l'intérieur des terres ou encore le camp de Gasorwe qui abrite déjà 8 000 réfugiés mais peut en recevoir plus.

Le HCR travaille enfin, en partenariat avec d'autres agence de l'ONU, à l'ouverture d'un autre camp à Giharo dans la province orientale de Rutana.

Le gouvernement du Burundi a décidé de fermer tous les camps de transit de la frontière à la suite de l'attaque de Gatumba, a rappelé Ron Redmond.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.