La position inchangée de Kofi Annan sur la guerre en Iraq reprécisée par son porte-parole

16 septembre 2004

Le Secrétaire général a toujours exprimé le point de vue que la Charte de l'ONU était très claire sur les circonstances dans lesquelles un recours à la force était possible et que toute action ne s'inscrivant pas dans ce cadre, n'était pas conforme à la Charte, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'ONU à New York.

Ces remarques venaient en réponse aux questions de journalistes suscitées par une interview de Kofi Annan à la BBC dans laquelle il a répété à plusieurs reprises que la guerre en Iraq n'était pas conforme avec les dispositions de la Charte de l'ONU et que « de ce point de vue, du point de vue de l'ONU, elle était illégale. »

Le porte-parole a indiqué que l'opinion selon laquelle l'opération militaire de 2003 en Iraq n'était pas conforme avec la Charte avait été exprimée à plusieurs reprises par le Secrétaire général.

Parmi de nombreux autres exemples, Fred Eckhard a cité le cas d'une rencontre avec des journalistes arabes qui s'est produite le 8 mars 2004 au cours de laquelle Kofi Annan avait déclaré qu'il avait « lui-même indiqué qu'une guerre qui ne serait pas en conformité avec la Charte et la crédibilité d'une telle action, sa légitimité serait largement mise en question. Et c'est ce qui s'est passé. »

Toutefois, a souligné Fred Eckhard, depuis la guerre, il n'a cessé d'insister sur la nécessité pour les nations présentes au Conseil de sécurité et pour les Etats membres dans leur ensemble de surmonter leurs différences et de se rapprocher et de souligner qu'il était de l'intérêt de tous de voir l'Iraq retrouver une stabilité.

«Il a également pris en compte que « le principe de la Charte, remis en cause par l'invasion, devait être examiné sérieusement. C'est la raison pour laquelle il a demandé au Groupe de haut niveau d'étudier spécifiquement cette question », a ajouté le porte-parole qui a rappelé que le Groupe devait remettre son rapport d'ici à la fin de l'année, que le Secrétaire général formulerait alors ses recommandations et les transmettrait à l'Assemblée générale.

---
♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.