Afghanistan : le Conseil de sécurité condamne les attaques des bureaux de l'ONU à Herat

13 septembre 2004

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné aujourd'hui les scènes de violences qui se sont déroulées dans la ville d'Herat à l'Ouest du pays où des bâtiments et des équipements de l'ONU ont été endommagés par des manifestants favorables au gouverneur Ismaël Khan, récemment relevé de ses fonctions par le Président Karzai.

Le Président du Conseil, l'ambassadeur de l'Espagne Juan Antonio Yañez-Barnuevo a indiqué, dans une déclaration à la presse que les membres du Conseil restaient unis dans leur détermination à voir les élections se dérouler comme prévu le 9 octobre.

Auparavant, le porte-parole de l'ONU à New York, Fred Eckhard, avait indiqué, lors de son point avec la presse, que les bureaux, les équipements et les véhicules de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), à Herat, ainsi que ceux du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unies (HCR) avaient été gravement endommagés.

Aucun membre du personnel n'a cependant été blessé et les forces américaines stationnées à proximité ont mis à l'abri le personnel non afghan, avait-il précisé.

La MANUA a dépêché aujourd'hui une mission, conduite par le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Filippo Grandi, dans la ville d'Herat. A la suite de cette visite, il a été décidé que 15 membres du personnel non afghans, aidés par une centaine d'Afghans, poursuivront leur travail à Herat. Trente-huit autres personnes, membres de l'équipe internationale, retourneront à Kaboul pour quelques jours.

Selon les informations parues dans la presse, les 200 à 300 manifestants ont mis le feu aux portes des bâtiments voisins du HCR et de la MANUA.

Le Secrétaire général avait immédiatement condamné ces attaques (voir notre dépêche). Kofi Annan avait rappelé, à cette occasion, que l'ONU restait fermement engagée à soutenir l'assistance humanitaire dans le pays, la reconstruction économique et la transition politique à travers la mise en place des institutions.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.