L'incendie d'une bibliothèque inscrite au patrimoine mondial déploré par l'UNESCO

3 septembre 2004

Trente mille livres et manuscrits d'une valeur inestimable, sur une collection de près d'un million de volumes, ont disparus dans l'incendie survenu hier dans la Bibliothèque de la Duchesse Anna Amalia à Weimar en Allemagne.

Quelque 30 000 volumes dont les plus anciens remontent à la renaissance ont été détruits et des dizaines de milliers endommagés, lors de l'incendie survenu le 2 septembre dans la bibliothèque. Ce bâtiment édifié il y a 400 ans contient près d'un million de volumes et de manuscrits et abrite la plus remarquable collection de la littérature allemande des 17e et 18e siècles.

« Le fait que cette bibliothèque, unique tant sur le plan du bâtiment que de ses collections, soit la proie d'un accident aussi inattendu malgré tous les projets de conservation en cours, montre à quel point les trésors architecturaux et documentaires que l'UNESCO s'efforce de préserver sont vulnérables », a déclaré le directeur général de l'Organisation pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, cité dans un communiqué de l'agence paru aujourd'hui.

« Située dans la Weimar classique, la Bibliothèque de la Duchesse Anna Amalia est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998 », a rappelé le directeur général.

« La destruction et les dommages subis par des dizaines de milliers de livres et de manuscrits représentent une perte immense. Il démontre l'importance de la préservation du patrimoine documentaire de l'humanité, une tâche gigantesque entreprise par de nombreuses bibliothèques et institutions, en coopération avec l'UNESCO et notre programme Mémoire du monde », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.