Haïti : l'autre crise oubliée, selon la Coordination humanitaire de l'ONU

31 août 2004

« L'insécurité demeure un problème grave, de fréquentes attaques continuant d'avoir lieu, malgré le renforcement de la présence des forces de maintien de la paix » a déclaré du Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires qualifiant la situation en Haïti d'autre « crise oubliée ».

Au plan humanitaire, la sécheresse touche le Nord-ouest du pays tandis que le Sud-est continue de souffrir des conséquences des graves inondations, a rappelé Elizabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA), selon un communiqué du Bureau de l'information de l'ONU à Genève.

« Tout cela vient en sus de l'instabilité politique dans le pays », a rappelé la porte-parole, soulignant que l'Appel en faveur d'Haïti avait été chiffré à 64 millions de dollars mais que pour l'instant 14 millions seulement avaient été reçus.

« D'ici à la mi-septembre, il devrait y avoir 6 700 gardiens de la paix en Haïti », indique toutefois le communiqué.

Le 20 juillet dernier, le Représentant spécial du Secrétaire général pour Haïti, Juan Gabriel Valdes, avait rappelé, dans un message à la conférence des donateurs sur Haïti, que le financement de la phase de transition nécessiterait 1,37 milliard de dollars d'ici à septembre 2006.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.