Soudan : Jan Pronk exprime son inquiétude sur la situation au Darfour

25 août 2004

A la veille de son départ en mission au Darfour, l'envoyé de l'ONU pour le Soudan a déclaré aujourd'hui que, malgré les mesures positives prises par les autorités soudanaises, il demeurait inquiet à l'égard de la sécurité des personnes déplacées au Soudan et en appelle au Gouvernement soudanais et aux rebelles pour qu'ils recherchent un règlement politique à cette crise.

Lors d'une conférence de presse qu'il a tenu aujourd'hui à Khartoum avant son départ demain en mission avec les membres du Mécanisme conjoint de contrôle de la mise en œuvre de l'accord ONU/Soudan, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, qui était accompagné de son adjoint Manuel Aranda da Silva, a indiqué que des mesures politiques positives étaient prises par le Gouvernement du Soudan mais qu'il n'en demeurait pas moins préoccupé par la situation au Darfour et tout particulièrement par la sécurité des personnes déplacées.

Il a ajouté qu'une solution politique à la crise du Darfour devait être recherchée par le Gouvernement et les mouvements rebelles et que le Gouvernement devait parvenir à une amélioration de fond vérifiable de la sécurité dans les secteurs sélectionnés, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'ONU à New York.

A l'issue de consultations à huis clos sur la situation au Soudan, les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de l'action menée par Jan Pronk, en appui des objectifs et décisions du Conseil et ont indiqué accueillir favorablement le Plan d'action pour le Darfour. Ils ont également déclaré attendre avec impatience la présentation que le Représentant spécial du Secrétaire général Pronk fera au Conseil le 2 septembre.

- Dossier Soudan du site de l'ONU

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.