Cameroun/Nigeria : réunion de haut niveau sur la péninsule de Bakassi

25 août 2004

La Commission mixte chargée du règlement du différend frontalier entre le Cameroun et le Nigéria a adopté, lors de sa dernière réunion, le rapport de son personnel d'observation qui note qu'un mois après le transfert dans la zone de la frontière terrestre, une atmosphère générale de paix règne dans la zone et prévoit de tenir à Yaoundé le 29 août prochain une réunion de haut niveau pour arrêter les modalités pratiques des opérations de transfert dans la péninsule de Bakassi qui devront s'achever au plus tard le 15 septembre prochain.

Au cours de sa 11e session qui s'est déroulée les 18 et 19 août derniers à Yaoundé, la capitale du Cameroun, sous la présidence du Ahmedou Ould-Abdallah, Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, la Commission Mixte Cameroun-Nigeria, mise en place en 2002 pour régler à l'amiable un différend frontalier entre le Cameroun et le Nigeria, a adopté le premier rapport de son personnel d'observation qui s'est rendu dans la zone de la frontière terrestre les 13 et 14 août derniers.

Lors de cette visite, un mois après le retrait et le transfert d'autorité dans cette zone, l'équipe a noté avec satisfaction l'atmosphère générale de paix existant dans la zone ainsi que les bonnes relations entre les populations et les nouvelles autorités administratives, indique un communiqué de la Commission.

Concernant la phase opérationnelle du retrait et du transfert d'autorité dans la péninsule de Bakassi, la Commission Mixte, à laquelle participaient le Ministre d'État Amadou Ali et le prince Bola Ajibola qui dirigeait, respectivement, les délégations du Cameroun et du Nigeria, a décidé de tenir à Yaoundé le 29 août prochain une réunion au niveau des chefs de délégations pour arrêter les modalités pratiques des opérations de transfert qui devront s'achever au plus tard le 15 septembre 2004, conformément au calendrier arrêté par la Commission et approuvé par les deux chefs d'Etat.

Après avoir entendu le rapport du Groupe de travail sur la frontière maritime, elle a décidé que chaque partie soumettra au Président de la Commission, à la fin de ce mois, une proposition sur sa manière de concevoir la mise en œuvre de la décision de la Cour Internationale de Justice sur la frontière maritime, y compris la confection d'une carte reproduisant le tracé de la frontière telle que délimitée par la Cour dans son arrêt du 10 octobre 2002.

Elle a par ailleurs adopté le rapport de la 10e réunion de la Sous-commission de la démarcation, y compris le rapport du Consultant principal en cartographie prévoyant la production des cartes images préliminaires ainsi que la fourniture de la cartographie image de la frontière terrestre selon une nouvelle approche qui doit permettre une première évaluation sur le terrain de la frontière par l'Équipe Technique Mixte ainsi que la fourniture d'informations relatives à la démarcation.

La Commission a invité la Division des Achats des Nations Unies à procéder immédiatement à la publication des appels d'offres des différents contrats de démarcation afin que le processus puisse être mise en œuvre dans les délais prévus.

Sa douzième session aura lieu à Abuja, au Nigeria, du 7 au 8 octobre et peut-être jusqu'au 9 octobre prochains.

Le différend qui oppose les deux pays remonte à 1994. Le 10 octobre 2002, la Cour internationale de Justice (CIJ) rendait son arrêt et décidait que la souveraineté sur la presqu'île de Bakassi était camerounaise, une décision immédiatement contestée par le Nigeria.

Un accord conclu par les Présidents du Nigeria et du Cameroun avec le Secrétaire général de l'ONU lors d'une réunion à Genève en novembre 2002, présidée par Ahmedou Ould-Abdallah, Représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique occidentale, crée la Commission mixte chargée d'aider au règlement du contentieux territorial qui oppose ces deux pays, notamment au sujet de cette presqu'île au sous-sol riche en ressources pétrolières. La Commission mixte est considérée comme un exemple novateur de diplomatie préventive et de règlement pacifique entre Etats.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.