L'aide de l'ONU sollicitée pour le redressement de l'Iraq

L'aide de l'ONU sollicitée pour le redressement de l'Iraq

media:entermedia_image:5fa1a2cd-b6a7-464b-a84f-b081e5114869
La reconstruction de l'Iraq apparaît comme un objectif prioritaire pour le gouvernement du pays et notamment son Premier Ministre qui a demandé à l'Envoyé de l'ONU l'aide de l'Organisation dans la préparation d'une Conférence nationale sur les problèmes socio-économiques qui affectent les quartiers pauvres des grandes villes iraquiennes.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Ashraf Qazi, qui a rencontré hier le Premier Ministre iraquien et lui a fait part de ses inquiétudes concernant la situation à Nadjaf, a été sollicité par le chef du gouvernement intérimaire pour qu'il apporte son aide à la préparation d'une Conférence nationale qui porterait sur les problèmes socio-économiques aigus qui affectent les secteurs pauvres des principales villes iraquiennes, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien.

L'entretien de M. Quazi avec le Ministre iraquien de la planification, Mahdi Al-Hafez, qui s'est déroulé aujourd'hui, a porté sur l'aide que pouvait apporter l'ONU dans les opérations de reconstruction envisagées à Nadjaf et dans Al Thawra city aussi appelée Al-Sadr city, près de Badgad, où, selon le ministre, « le chômage et la pauvreté entraînent une prolifération du crime et du terrorisme. »

Le Représentant spécial et le ministre ont également discuté des priorités du gouvernement intérimaire iraquien. M. Al-Hafez a demandé à l'ONU de jouer un rôle actif dans le programme de reconstruction et de réhabilitation du pays ainsi que dans le processus de transition.

M. Qazi a affirmé que l'ONU s'engageait totalement à aider le peuple iraquien, en étroite collaboration avec le gouvernement intérimaire, sous réserve que les conditions de sécurité le permettent.

La discussion a également porté sur le processus électoral conduisant aux élections qui doivent avoir lieu à la fin de 2005.

Auparavant, le Représentant spécial avait rencontré Hussein al-Sadr, le chef de la mission de bons offices qui avait été envoyée, la semaine dernière, par la Conférence nationale iraquienne pour tenter de trouver une solution à la crise.

- Dossier Iraq du site de l'ONU

---