OMS : risque d'épidémie majeure de polio en Afrique de l'Ouest et du Centre

24 août 2004

L'agence de l'ONU pour la santé alerte sur l'émergence de nouveaux cas de poliomyélite dans des pays jusqu'alors non contaminés ce qui lui fait craindre qu'une épidémie majeure ne se développe en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest.

Un cas confirmé en Guinée et deux au Mali, où la paralysie s'est manifestée dans le premier cas le 5 juin et dans le second, les 15 mai et 5 juillet, ont amené les épidémiologistes de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite à conclure à la réinfection de ces deux pays tandis que trois nouveaux cas étaient également signalés dans la région du Darfour au Soudan.

La Guinée et le Mali ne font pas partie du cercle des pays où des campagnes synchronisées ont été menées en février et mars pour tenter de limiter la propagation de la polio à partir du Nigéria et du Niger, indique un communiqué de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié aujourd'hui (en anglais).

Les nouveaux cas ont été signalés alors que les préparatifs en vue du lancement de campagnes visant 74 millions d'enfants de moins de cinq ans s'intensifient. L'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite prévient toutefois que ces préparatifs ainsi que les nouvelles campagnes prévues en 2005 sont sérieusement compromis par une insuffisance de financement s'élevant à 100 millions de dollars.

L'OMS fait également observer que, si des campagnes semblables en 2000 et 2001 ont permis de stopper la transmission de la polio dans la plupart des pays concernés, l'instabilité en Côte d'Ivoire et dans la région du Darfour au Soudan va rendre particulièrement difficile la vaccination de tous les enfants cette année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.