Arrestation de 39 travailleurs humanitaires au Népal : l'ONUSIDA proteste

Arrestation de 39 travailleurs humanitaires au Népal : l'ONUSIDA proteste

media:entermedia_image:1dfdc39f-db17-45b3-9a99-13dda3bb067e
Au lendemain de l'arrestation de 39 membres d'une organisation non gouvernementale qui apporte aux minorités sexuelles des soins en matière de sida, l'agence de l'ONU pour le sida exprime sa préoccupation et appelle au respect des droits fondamentaux.

« L'ONUSIDA est profondément préoccupée par la récente détention et les mauvais traitement rapportés de 39 membres de la Blue Diamond Society, une organisation non gouvernementale népalaise dans le domaine du sida, qui travaille avec les minorités sexuelles », indique un communiqué du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida ( ONUSIDA ).

La police népalaise a arrêté ces personnes le 9 août dernier et elles sont toujours en détention, indique l'agence de l'ONU.

« L'ONUSIDA soutient pleinement les travaux de la Blue Diamond Society, en matière de prévention, de soins et de soutien dans le domaine du sida auprès des minorités sexuelles ainsi que dans le domaine des droits de l'homme », souligne le communiqué.

L'agence de l'ONU indique qu'elle a fait part de sa préoccupation au Gouvernement du Népal, l'appelant à faire en sorte que les organisations non gouvernementales (ONG) puissent continuer d'assurer leurs services dans le pays, « à l'abri de la peur et de l'intimidation, et dans une atmosphère de respect des droits fondamentaux de tous ».

En mars dernier, des experts indépendants de la Commission des droits de l'homme avaient réitéré leur vive préoccupation face à la détérioration de la situation des droits de l'homme dans ce pays, liée à une intensification du conflit entre le Gouvernement et le Parti communiste maoïste népalais, à propos de laquelle le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, avait exprimé son inquiétude.