Nomination d'une Conseillère spéciale pour la parité entre les sexes

Nomination d'une Conseillère spéciale pour la parité entre les sexes

Le Secrétaire généra de l'ONU, Kofi Annan, a annoncé aujourd'hui la nomination de Rachel N. Mayanja de l'Ouganda, au poste de Conseillère spéciale pour la parité entre les sexes et la promotion de la femme, avec rang de Secrétaire générale adjointe.

« Mme Mayanja est actuellement Directrice de la Division de la gestion des ressources humaines de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Elle est en détachement à la FAO depuis juillet 2000 » où, en qualité de Directrice de la gestion des ressources humaines, elle « a joué un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de la réforme de la gestion du personnel à la FAO », indique un communiqué paru aujourd'hui.

Avant de travailler pour la FAO, Mme Mayanja a occupé des postes à responsabilité au Bureau de la gestion des ressources humaines des Nations Unies, occupant notamment, en 1999, le poste de Secrétaire de l'Équipe spéciale du Secrétaire général chargée de la réforme de la gestion des ressources humaines.

Déjà, au début de sa carrière aux Nations Unies, Mme Mayanja avait travaillé à ce qui s'appelait alors le Centre pour le développement social et les affaires humanitaires, et plus particulièrement à la Division pour l'égalité des droits des femmes peu de temps après la première conférence mondiale sur les femmes.

« En sa qualité d'Assistante spéciale auprès du Sous-Secrétaire général au développement social et aux affaires humanitaires, elle a également participé à l'élaboration de politiques et à de nombreuses conférences aux niveaux intergouvernemental et non gouvernemental sur des sujets tels que l'intégration de la perspective sexospécifique, les jeunes, les personnes âgées, les personnes handicapées et la famille », indique le communiqué.

Mme Mayanja a aussi contribué à des opérations de maintien de la paix des Nations Unies en Namibie (GANUPT) de 1989 à 1990 et en Iraq/Koweït (MONUIK) de 1992 à 1994.

Diplômée en droit de l'université de Makarere, en Ouganda, Mme Mayanja est également titulaire d'une maîtrise en droit de l'Université d'Harvard. Elle a trois enfants.