FAO : trois réseaux vétérinaires sous-régionaux pour combattre la grippe aviaire en Asie

30 juillet 2004

Un réseau vétérinaire pour l'Asie du Sud-Est a été lancé aujourd'hui par l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture afin de soutenir la campagne de lutte contre la grippe aviaire, qui bénéficiera d'un financement d'environ 1,2 million de dollars pour la création de trois plateformes sous-régionales.

La grippe aviaire, qui continue de poser une sérieuse menace à la santé humaine et animale, requiert des réponses nationales et régionales rapides et efficaces », indique un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture publié aujourd'hui.

"Les frontières nationales ne peuvent pas stopper la propagation de la maladie", déclare Joseph Domenech, chef du Service de la santé animale de la FAO, qui précise que si "les pays ont fait, individuellement, des progrès, seule la collaboration régionale permettra de réussir".

Le réseau offrira des formations ainsi que des plateformes d'échange d'informations pour les laboratoires nationaux et les équipes de surveillance de 23 pays asiatiques, indique la FAO, qui a lancé le premier réseau pour l'Asie du Sud-Est au cours de la conférence régionale d'agents vétérinaires et d'experts de laboratoires qui s'est achevée à Bangkok le 30 juillet 2004.

Les trois réseaux sous-régionaux réuniront les pays touchés et d'autres qui ne le sont pas afin de mieux coordonner la prévention et la lutte contre la grippe aviaire. De telles concertations sont opportunes suite aux récents constats relatifs à de nouveaux foyers d'influenza aviaire en Asie, indique-t-on à la FAO.

"Notre objectif est d'améliorer la qualité du diagnostic et des données épidémiologiques. Cela aidera les pays à évaluer l'efficacité de leurs campagnes de lutte, à identifier leurs faiblesses ou à partager leurs réussites", selon M. Domenech.

Grâce à ces projets d'urgence, les laboratoires nationaux de diagnostic de maladies animales et les équipes de surveillance de terrain pourront détecter et diagnostiquer la grippe aviaire. Les standards harmonisés de détection et de signalement de la maladie seront appliqués dans les trois sous-régions, précise le communiqué.

La FAO a étroitement collaboré avec l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) pour la mise en place de ces réseaux. Des liens relieront ces réseaux à l'OMS.

Le réseau d'Asie du Sud-Est couvrira le Cambodge, l'Indonésie, la Malaisie, le Myanmar, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Philippines, la République démocratique populaire lao, la Thaïlande, le Timor-Leste et le Viet Nam.

Le réseau pour l'Asie du Sud comprendra l'Afghanistan, le Bangladesh, le Bhoutan, l'Inde, les Maldives, le Népal, le Pakistan et le Sri Lanka.

La Chine, le Japon, la Mongolie, la République de Corée et la République populaire démocratique de Corée participeront au réseau de l'Asie de l'Est.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.