L'ONU au secours des victimes des excès du climat en Amérique latine

28 juillet 2004
Les enfants luttent pour survivre au froid

Alors que s'abattent les inondations sur le Nicaragua, une vague de froid extrême sur le Pérou et la sécheresse à Cuba, l'agence alimentaire de l'ONU s'efforce de venir en aide aux populations victimes de dérèglements climatiques de plus en plus fréquents.

Alors que s'abattent les inondations sur le Nicaragua, une vague de froid extrême sur le Pérou et la sécheresse sur Cuba, l'agence alimentaire de l'ONU s'efforce de venir en aide aux populations victimes de dérèglements climatiques de plus en plus fréquents.

« Au Nicaragua, où de fortes pluies et des glissements de terrain ont causé 25 morts et affecté plus de 18 000 personnes, le Gouvernement a déclaré l'état de catastrophe naturelle dans 54 communautés des régions autonomes de l'Atlantique ainsi que dans le département de Matagalpa », indique le Programme alimentaire mondial dans un communiqué paru aujourd'hui (en anglais).

Plus de 809 hectares de terres arables et 120 hectares de forêt ont été détruits, indique le PAM, qui précise qu'il s'apprête à distribuer une aide alimentaire pour un montant de 200 000 dollars.

« Ironiquement, à 5000 km de distance, nous affrontons une catastrophe naturelle totalement différente avec la sécheresse qui détruit la production agricole dans l'Est de Cuba », a déclaré le Directeur régional par intérim du PAM, Philip Clarke.

La sécheresse, une des plus graves depuis plus d'une décennie, affecte 85% de la population des provinces orientales, indique le PAM qui précise que les réserves en eau étant maintenant descendues à 39% de leur niveau normal, ce sont 150 000 hectares de terres agricoles qui ont été abandonnées. En mai déjà, 76 000 bêtes avaient péri du fait de la sécheresse.

Le PAM s'apprête à fournir une aide alimentaire d'un mois à près de 110 000 personnes, pour un montant de 160 000 dollars.

Par ailleurs, au Pérou c'est le froid extrême, un épisode de gel le plus sévère depuis plus de 30 ans, qui s'est abattu sur le département de Puno, au Sud-ouest du pays, indique l'agence de l'ONU, les températures pour juillet allant de -26 à -35 degrés Celcius.

Le 27 juillet, l'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, déplorait la mort de près de 60 enfants au Pérou à cause du froid.

La situation alimentaire, déjà fragile du fait d'un taux de malnutrition chronique qui touche 79% à 91% des enfants de moins de 5 ans, a empiré avec la perte de récoltes après les inondations de cette année, et la neige qui couvre maintenant près de 80% des régions les plus hautes des Andes. « Près de 39 000 hectares de récoltes ont été perdus, soit l'équivalent de 25 millions de dollars de nourriture, et 35 000 animaux ont péri », indique le PAM.

Il est particulièrement préoccupant de constater que la fréquence des situations d'urgence alimentaire ne cesse de croître ces dernières années, pesant d'autant plus sur les plus pauvres, et les laissant à la merci de l'assistance humanitaire, souligne le PAM dans son communiqué.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.