Deux morts dans l'attaque à l'explosif d'un bureau d'inscription électorale en Afghanistan

28 juillet 2004

La détonation d'un engin explosif dans un bureau de vote installé dans une mosquée, en Afghanistan, qui a entraîné la mort de deux membres du personnel et en a blessé sept autres dont deux grièvement, a été vivement condamnée par le chef de l'ONU dans le pays.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Jean Arnault, a exprimé son indignation à l'annonce de la mort de deux personnes tuées par la détonation d'un engin explosif qui s'est produite, aujourd'hui, dans un bureau d'inscription électorale installé dans une mosquée, dans un village de la province de Ghazni.

L'engin, qui a explosé ce matin à 8 heures dans le village de Belal Kheil du district d'Andar, a entraîné la mort d'un membre du personnel afghan de l'Organe mixte d'administration des élections (OMAE) et d'une autre personne qui pourrait être un électeur en train d'effectuer les formalités d'inscription.

Jean Arnault a condamné dans les termes les plus forts cette « attaque inhumaine » qui a également blessé sept autres Afghans dont deux sérieusement, indique un communiqué de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

Selon les premières informations reçues par la MANUAA, les deux membres de l'OMAE grièvement blessés, ont été évacués par hélicoptère et transportés à l'hôpital militaire de Bagram. Les cinq autres blessés, plus légèrement atteints, ont été traités localement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.