Progression du criquet pèlerin dans le Sahel, signale la FAO

27 juillet 2004

Les essaims de criquet pèlerin en provenance du Nord-ouest de l'Afrique se sont multipliés dans les zones de culture en Mauritanie, au Sénégal et au Mali, selon le dernier rapport de l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture sur la situation acridienne. Le Niger est également touché.

Alors que la situation semble s'améliorer dans le nord-ouest de l'Afrique où des opérations de lutte intensive se déroulent depuis février dernier, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) signale qu'à la mi-juillet, en Mauritanie, plusieurs essaims ont été observés en train de traverser la région centrale de l'Adrar des Ifras en direction du sud, dévastant des plantations de palmiers dattiers sur leur passage.

Selon les informations fournies aujourd'hui par la FAO, la plupart des essaims se sont dispersés dans les zones de reproduction estivale du sud de la Mauritanie. D'autres ont poursuivi leur progression en direction du nord-est du Sénégal et de la partie occidentale du Mali.

Les pluies estivales abondantes qui sont tombées dans le Sahel ont créé des conditions écologiques favorables à la reproduction des criquets pèlerins dont le nombre devrait s'accroître en Afrique de l'Ouest, indique encore l'agence qui souligne que les campagnes de lutte organisées dans le Sahel sont entravées par l'insuffisance des moyens et la difficulté à localiser et à traiter des essaims très mobiles. En 2004, 182 000 hectares avaient été traités en Mauritanie et 900 hectares au Sénégal, précise-elle.

Jusqu'ici, 9 millions de dollars ont été octroyés dans le cadre de l'aide d'urgence. La contribution de la FAO a atteint près de 2 millions de dollars et celle des bailleurs de fonds, 7 millions. Chacun des pays affectés a également apporté une contribution substantielle à la lutte contre le criquet. Enfin, plusieurs pays ont lancé des appels pour une aide internationale supplémentaire en appui aux efforts nationaux visant à empêcher une invasion généralisée.

Les représentants de neuf pays sont réunis aujourd'hui à Alger pour se concerter sur les campagnes de lutte qu'il convient de lancer cet été.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.