R.D. Congo : étude de la nouvelle loi sur les nationalités par le Parlement

R.D. Congo : étude de la nouvelle loi sur les nationalités par le Parlement

media:entermedia_image:6001605b-b49b-412d-9a9a-0a76ea05c92f
Le Parlement va s'atteler à l'étude du projet de loi sur la nationalité, indique aujourd'hui la radio de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo, la MONUC, un texte qui accorderait plus de droits aux Congolais naturalisés dont les Tutsi Banyamulenge. Ceux-là même qui ont déclenché la deuxième guerre avec le RCD/Goma en août 1998, après la chute du maréchal Mobutu, indique la radio.

Dans un récent article paru dans le journal belge Le Soir, la spécialiste des questions africaines, Colette Braeckman, cite la remise en question de la nationalité de cette communauté comme l'une des causes de cette deuxième guerre.

Pour le président du RCD (Rassemblement congolais pour la démocratie), Azarias Ruberwa, la nationalité congolaise pour les Banyamulenge n'est pas une faveur, mais un droit.

Alors que ce projet était attendu au Parlement à la fin de cette semaine, un député, Alafouele Mbuyi Kalala a déposé hier au bureau de l'Assemblée nationale sa proposition de loi qui a été adoptée à l'issue du conseil extraordinaire du gouvernement, hier lundi.

Enfin, la même loi est attendue au ministère de la Défense nationale qui prévoit dans le processus d'intégration de la nouvelle armée l'identification des éléments à intégrer de façon à s'assurer de la nationalité de tous les ex-belligérants. « D'où la tension et la passion qui entourent cette question avant son examen au Parlement », indique Radio Okapi.

La radio de la MONUC : Radio Okapi