La grande étude annuelle sur le développement humain du PNUD axée cette année sur le multiculturalisme

15 juillet 2004

Le Rapport mondial sur le développement humain, la grande étude commanditée chaque année par le PNUD, le Programme de l'ONU pour le développement, a choisi pour sa version 2004 d'aborder le développement humain sous l'angle de la diversité culturelle.

Lancé simultanément aujourd'hui dans plusieurs capitales du monde, véritable somme d'informations sur tous les aspects de l'organisation en société, le rapport soutient que la liberté culturelle est un élément essentiel du développement humain, indique un communiqué du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) publié aujourd'hui.

Les thèmes abordés dans ce rapport intitulé « La liberté culturelle dans un monde diversifié » font régulièrement les gros titres des journaux dans le monde entier : comment concilier les différents aspects du multiculturalisme qu'il s'agisse de race, de religion ou d'ethnicité ? interroge-t-il.

A travers une analyse des questions identitaires de dizaines de communautés et de nations, le rapport étudie les multiples approches politiques des nations et des communautés multiculturelles, depuis l'éducation bilingue et les projets de discrimination positive jusqu'aux systèmes novateurs de représentation proportionnelle et de fédéralisme.

Dans la préface du rapport, l'administrateur du PNUD Mark Malloch Brown écrit : « Si l'on veut que notre monde atteigne les objectifs de développement du Millénaire et finalement éradique la pauvreté, il doit commencer par relever victorieusement le défi de savoir construire des société assimilatrices qui respectent les valeurs culturelles. »

L'indice du développement humain, partie intégrante du rapport, classe désormais 177 pays selon leur niveau de développement humain établi à partir de trois critères de base : la santé et la longévité, le savoir et le niveau de vie. Cette année, ce classement révèle des reculs impressionnants en terme de revenu et d'espérance de vie, dus à l'épidémie de VIH/sida, particulièrement en Afrique sub-saharienne.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.