Réunion vendredi de l'Assemblée générale sur l'avis de la Cour de l'ONU sur le mur israélien

13 juillet 2004

L'Assemblée générale rouvrira vendredi prochain sa Session extraordinaire sur la question de la Palestine une semaine exactement après que la Cour internationale de justice (CIJ) a rendu son avis consultatif déclarant illégale l'édification d'un mur par Israël dans le territoire palestinien occupé. Cette reprise de session étudiera les suites à donner à cet avis.

L'annonce de la reprise de la Session extraordinaire de l'Assemblée générale a été faite par la porte-parole de l'Assemblée générale, Michèle Montas, lors du point quotidien du porte-parole de l'ONU avec la presse.

Une fois l'avis de la Cour connu, le Secrétaire général l'avait transmis à l'Assemblée générale qui avait été à l'origine de la requête et de la saisine de la Cour internationale de justice, et qui « doit se déterminer sur la suite à donner à cette question », indique Kofi Annan dans une déclaration.

Outre l'illégalité du mur, le Président de la CIJ avait prononcé que « la Cour était d'avis que l'ONU et tout particulièrement l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité, prenant en compte le présent avis consultatif, devaient examiner « quelles nouvelles mesures devaient être prises afin de mettre un terme à la situation illicite découlant de la construction du mur et du régime qui lui est associé ».

Immédiatement réfuté par le Représentant d'Israël, cet avis a été à nouveau dénoncé aujourd'hui à la sortie de la séance publique du Conseil de sécurité par un membre de la délégation israélienne, qui a qualifié « d'extrême » le projet de résolution qui circulait sur cette question.

Lors du point avec la presse aujourd'hui, le porte-parole Stéphane Dujarric, a indiqué qu'il s'agissait d'un projet de résolution émanant du Groupe arabe.

Quant à la porte-parole de l'Assemblée générale, interrogée sur l'impact de l'adoption d'une telle résolution qui, comme toutes celles adoptées par l'Assemblée générale, sera non contraignante, elle a fait remarquer qu'il s'agissait de « la claire expression de l'opinion générale puisque l'Assemblée générale était la seule institution représentant l'ensemble des Etats-membres de l'ONU. »

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.