Représentant spécial de l'ONU en Iraq : Kofi Annan pense avoir fait le bon choix

13 juillet 2004
Ashraf Jehangir Qazi

En réponse aux questions de journalistes en Thaïlande, le Secrétaire général de l'ONU a indiqué que, s'il était à l'évidence difficile de succéder à Sergio Viera de Mello tué à Bagdad le 19 août 2003, il pensait toutefois que Ashraf Jehangir Qazi apporterait sa propre touche.

Interrogé par la presse en Thaïlande, après un déjeuner en compagnie du Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, sur son choix du Pakistanais Ashraf Jehangir Qazi nommé aux fonctions de Haut Commissaire aux droits de l'homme, Kofi Anna a répondu que cela avait été un choix difficile en raison de la qualité des trois condidats en lice.

« Il s'est trouvé qu'ils étaient tous les trois d'Asie, l'un de Thaïlande, un autre de l'Inde et un troisième du Pakistan », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il pensait avoir fait un bon choix en sélectionnant celui qui avait l'expérience de la région, ayant travaillé au Moyen-Orient et ayant occupé une multiplicité de postes.

Il a acquiescé à la remarque d'un journaliste qui faisait observer qu'il était très difficile de succéder à M. de Mello [tué dans un attentat à Bagdad il y a près d'un an avec 21 de ses collègues].

« De Mello était unique », a-t-il commenté, « mais chaque individu est, à sa façon, unique. Sergio était exceptionnel mais je suis sûre que M. Qazi apportera sa touche personnelle. »

Quant aux problèmes de sécurité liés au poste, le Secrétaire général de l'ONU a indiqué qu'il importait de prendre des précautions, que « l'on ne vivait pas dans un environnement exempt de risques mais qu'il fallait gérer ce risque. »

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.