Pêche illégale : la FAO chargée de contribuer au renforcement des sanctions

1 juillet 2004

Alors que, selon l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture le problème de la pêche illicite continue de s'aggraver malgré certaines améliorations, 83 de ses membres et l'Union européenne viennent de recommander, entre autres mesures, de sanctionner plus lourdement la pêche illicite.

A l'issue d'une consultation technique, qui s'est tenue du 24 au 29 juin 2004 au siège de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), à Rome, 83 Etats membres de l'Organisation et l'Union Européenne ont adopté une série de recommandations visant à renforcer la coopération internationale en matière de gestion des capacités de pêche et de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée.

Ils ont notamment recommandé aux gouvernements d'alourdir les peines appliquées à l'encontre des navires qui se livrent à la pêche illicite, d'empêcher le commerce des produits de cette pêche et de renforcer le contrôle international sur les exportations intrarégionales des bateaux de pêche.

La consultation technique a mis en garde contre la pêche excessive du thon dans l'océan Pacifique (parties centrale et occidentale). Elle a invité les gouvernements à accorder la priorité à ce problème en interdisant notamment l'introduction de nouveaux navires de pêche de grande capacité dans les zones où le thon est déjà pêché à outrance.

Les participants ont demandé à la FAO de créer un répertoire mondial sur la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et de développer des critères qui seraient communément agréés sur l'évaluation des capacités de pêche.

En outre, la FAO devra dresser un bilan global des capacités de pêche et intensifier son assistance technique aux pays en développement en matière de gestion de ces capacités et de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée.

Selon des rapports de la FAO, présentés lors de la consultation, le problème de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée continue à s'aggraver alors que les capacités mondiales de pêche ont commencé à plafonner, du moins en termes de nombre de navires composant la flottille mondiale et de leur tonnage cumulé.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.