L'accord de coalition signé au Cambodge fait espérer à Kofi Annan la création rapide d'un gouvernement

30 juin 2004

L'accord de coalition conclu aujourd'hui au Cambodge entre deux des trois partis dont aucun n'avait remporté la majorité lors des élections législatives d'il y a un an, suscite l'espoir du Secrétaire général de l'ONU qu'un nouveau gouvernement sera rapidement constitué.

« Le Secrétaire général accueille avec satisfaction la signature aujourd'hui à Phnom Penh d'un accord de coalition entre le Parti du peuple cambodgien et le parti FUNCINPEC en vue de former un nouveau gouvernement au Cambodge », indique une déclaration transmise par le porte-parole de Kofi Annan.

Cet accord entre le Parti du peuple cambodgien (PPC), dirigé par le Premier ministre Hun Sen et le FUNCINPEC (Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif), une formation royaliste, met fin à une crise politique qui dure depuis près d'un an.

Le 27 juin 2003 en effet, les élections législatives avaient donné 73 des 123 sièges que compte l'Assemblée nationale au PPC, 26 au FUNCINPEC, un troisième parti, Sam Rainsy, en obtenant pour sa part 24.

Dans la déclaration communiquée aujourd'hui, Kofi Annan exprime l'espoir que cet accord soit rapidement adopté par les instances appropriées de façon à ce qu'un nouveau gouvernement puisse être constitué aussi tôt que possible.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.