Kofi Annan souligne à Doha le rôle important de l'ONU dans la création du gouvernement iraquien

29 juin 2004

Arrivé à Doha aujourd'hui, à midi heure locale, le Secrétaire général de l'ONU a indiqué que, si la sécurité restait un problème clé en Iraq, l'ONU n'en avait pas moins pu jouer un rôle important dans la création du nouveau gouvernement, menait actuellement des actions en Iraq et continuerait à aider les Iraquiens.

Le Secrétaire général de l'ONU a répondu aujourd'hui aux journalistes qui l'attendaient à l'aéroport de Doha, que, si son arrivée au Qatar survenait bien au lendemain du transfert de souveraineté au Gouvernement iraquien, comme on le lui faisait remarquer, elle avait essentiellement pour but de discuter avec l'Emir Hamad bin Khalifa al-Thani, de la situation en Iraq mais aussi du conflit israélo-palestinien et « des efforts qui ont lieu au Qatar en matière de développement et d'éducation. »

A la question de savoir si, au vu de la situation dans le pays, l'Iraq était un endroit suffisamment sûr pour que l'ONU envisage de s'y réinstaller, Kofi Annan a affirmé que l'ONU était prête à faire tout ce qui était en son pouvoir pour aider le peuple d'Iraq. »

« Nous suivons de près la situation en matière de sécurité » a déclaré le Secrétaire général ajoutant qu'il s'agissait d'une question à l'évidence essentielle, « non seulement pour le personnel de l'ONU mais également pour l'Iraquien moyen, pour la reconstruction et pour toutes les choses magnifiques que l'on veut réaliser en Iraq. »

« Nous savons que nous avons joué un rôle important dans la création du gouvernement. Nous sommes toujours en train de réaliser certaines choses en Iraq et nous continuerons dans ce sens », a ajouté Kofi Annan qui a toutefois refusé d'indiquer le nom du prochain Représentant spécial dans le pays, répétant qu'il procèderait bientôt à sa nomination.

Le Secrétaire général a prévu de se rendre demain au Soudan, où il doit rester trois jours. Après des entretiens officiels à Khartoum, la capitale, il visitera un camp de personnes déplacées au Darfour, puis gagnera le Tchad voisin, où il se rendra dans un camp de réfugiés et rencontrera le président tchadien Idriss Deby ainsi que d'autres responsables du pays. De retour à Khartoum, vendredi prochain, Kofi Annan s'entretiendra avec le président soudanais Omer Al Bashir.

Le Secrétaire général doit ensuite s'envoler pour Asmara, la capitale de l'Erythrée. Il se rendra samedi, à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, où il prononcera le discours d'inauguration du sommet de l'Union Africaine.

Le 7 juillet, il ira à Nairobi, au Kenya, s'envolera ensuite vers Bangkok, en Thaïlande, afin de participer à la 15e Conférence internationale sur le VIH/sida et d'ouvrir la deuxième réunion ministérielle Asie-Pacifique sur le VIH/sida. Kofi Annan achèvera sa tournée à Vienne, en Autriche, où il participera, le 13 juillet, à la réunion du Groupe de personnalités de haut niveau sur les menaces, les défis et les changements. Il sera de retour à New York le 17 juillet.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.