Convention générale contre le terrorisme : des obstacles complexes mais pas insurmontables selon le responsable du projet à l'Assemblée générale

Convention générale contre le terrorisme : des obstacles complexes mais pas insurmontables selon le responsable du projet à l'Assemblée générale

L'Assemblée générale
Pour le Président du Comité spécial de l'Assemblée générale, chargé d'élaborer un projet de convention générale sur le terrorisme international ainsi qu'un projet de convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire, qui engageait ces travaux ce matin, les obstacles qu'il reste à surmonter ne sont pas rédhibitoires.

Les principaux points de divergence en ce qui concerne le projet de convention générale sur le terrorisme international concernent l'article 2 et 2-bis du projet de convention générale sur le terrorisme international qui portent respectivement sur la définition du terrorisme et le champ d'application de la future convention ainsi que l'article 18 qui contient les clauses d'exclusion du champ d'application de la Convention.

« Il est maintenant temps pour les délégations de formuler des propositions novatrices qui permettent de mobiliser la volonté politique nécessaire » tout en préservant les acquis, a affirmé

le Président du Comité, Rohan Perera du Sri Lanka, qui s'est également prononcé en faveur de la convocation d'une conférence internationale « consacrée à la riposte que la communauté internationale doit réserver aux actes de terrorisme. ».