Le Directeur de l'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste mexicain

25 juin 2004
Koïchiro Matsuura

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné vendredi le meurtre de Francisco Javier Ortiz Franco, corédacteur en chef de l'hebdomadaire Zeta, le 22 juin à Tijuana, Baja California, au Mexique.

« Je condamne le meurtre de M. Ortiz Franco, le deuxième journaliste de Zeta tué de sang froid », a déclaré M. Matsuura, précisant qu'il était l'un des fondateurs de Zeta et « était reconnu pour son indépendance et la qualité de ses enquêtes, illustrant la contribution essentielle des médias libres à la démocratie ».

L'assassinat de Francisco Javier Ortiz Franco constitue la troisième attaque contre des journalistes de l'hebdomadaire de Tijuana au cours de ces dernières années. L'un de ses fondateurs, Héctor Félix Miranda, a été assassiné en avril 1988 et l'éditeur du journal, J. Jesús Blancornelas, a été blessé en 1997 lors d'une tentative d'assassinat au cours de laquelle son garde du corps a été tué.

J. Jesús Blancornelas a reçu le Prix mondial UNESCO/Guillermo Cano pour la liberté de la presse en 1999 pour ses reportages sur le trafic de drogue et la corruption, thèmes abordés également dans les articles d'Ortiz Franco.

Roberto Javier Mora García a été tué en mars de cette année après avoir publié des articles sur le même sujet dans El Mañana, quotidien édité à Nuevo Laredo, au Nord-Est du Mexique, dont il était le rédacteur en chef.

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), sept journalistes ont été assassinés en Amérique latine en 2003, nombre d'entre eux en raison d'enquêtes sur le trafic de drogue et la corruption.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.