Kofi Annan préconise des régimes de rémunération incitatifs pour les fonctionnaires compétents

Kofi Annan préconise des régimes de rémunération incitatifs pour les fonctionnaires compétents

Kofi Annan
Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, demande à tous les pays, à l'occasion, mercredi, de la Journée des Nations Unies pour la fonction publique, de réexaminer les conditions d'emploi de leurs fonctionnaires et de mettre en place des régimes de rémunération incitatifs.

« Je demande à tous les pays de réexaminer les conditions d'emploi de leurs fonctionnaires et de mettre en place des régimes de rémunération et d'incitation qui récompensent les fonctionnaires honnêtes et zélés et, surtout, qui soient propres à attirer une nouvelle génération de fonctionnaires compétents », souligne Kofi Annan, dans un message prononcé en son nom par Patricio Civili, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales.

Selon le Secrétaire général, « la Journée des Nations Unies pour la fonction publique souligne l'importance et la valeur morale du service public et met en relief la contribution que les fonctionnaires, partout dans le monde, peuvent apporter au développement, à la démocratie et à la paix ». Cette journée, dit-il, « est aussi une façon de saluer le travail des fonctionnaires et d'encourager les jeunes à entrer dans la fonction publique ».

C'est le 20 décembre 2002 que l'Assemblée générale des Nations Unies a décrété le 23 juin de chaque année Journée des Nations Unies pour la fonction publique, à la suite d'une proposition du Comité des experts sur l'Administration publique.

« Une fonction publique solide et efficace est indispensable à l'aboutissement des efforts que déploient les pays du monde afin d'atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (ODM) », estime Kofi Annan. « Les structures et les institutions publiques sont également essentielles à la promotion d'une gouvernance démocratique, qui réponde aux principes de la transparence, de la responsabilité et de la primauté des besoins du public. »

Le Secrétaire général appelle à rendre hommage « à tous les fonctionnaires, dont les meilleurs servent le public de façon remarquable, parfois dans des conditions extrêmement difficiles et au prix d'efforts énormes ».