L'ONU doit intégrer la contribution de la société civile à ses objectifs, indique un panel d'experts

L'ONU doit intégrer la contribution de la société civile à ses objectifs, indique un panel d'experts

Fernando Henrique Cardoso
Le Président du Groupe de personnalités éminentes du Secrétaire général sur les relations entre l'ONU et la société civile, Fernando Henrique Cardoso, a déclaré, lundi, que les Nations Unies devaient intégrer la contribution de la société civile à leurs objectifs de développement.

« C'est parce que les États ne peuvent plus faire face à eux seuls à la diversité des problèmes économiques et sociaux mondiaux qu'il est indispensable aujourd'hui de tirer partie des capacités et du pragmatisme de tous les acteurs de la société civile au service des objectifs de développement », a souligné M. Cardoso, au cours d'une réunion d'information , à New York.

Lors d'une conférence de presse qui a suivi, l'ancien Président du Brésil a rappelé que le Secrétaire général de l'ONU présentait le même jour le rapport du Groupe de personnalités éminentes à l'Assemblée générale.

M. Cardoso a souligné la nécessité pour les Nations Unies de ne plus être uniquement une structure intergouvernementale mais d'investir fortement dans des partenariats. « La réalité, a-t-il insisté, est que nous ne pouvons plus nous passer de la contribution des parlementaires, de la société civile et du secteur privé. »

« Ce n'est plus une option facultative », a-t-il insisté, précisant néanmoins que la prise de décision restait un processus politique, incombant aux Etats Membres.

M. Cardoso a indiqué qu'il était important d'élargir le champ des consultations au-delà des organisations non gouvernementales (ONG), à la société civile qui recouvre aussi les milieux d'affaires, qui peuvent apporter leur pouvoir, leur expertise ou leur savoir-faire. « Nous connaissons la différence entre ces acteurs », a-t-il précisé, mais il faut profiter de l'apport le plus large possible.

Lors de la réunion d'information, présidée par la Vice-Secrétaire générale Louise Fréchette, M. Cardoso a présenté les 30 propositions formulées par le Groupe visant à faciliter la participation de la société civile aux travaux de l'ONU, articulées autour de quatre grands principes: tenir compte de la nature changeante du multilatéralisme qui inclut désormais des acteurs non étatiques; englober une multiplicité de parties prenantes; la nécessité de relier le local avec le global de manière à ce que le travail opérationnel sur le terrain contribue réellement la réalisation des objectifs mondiaux; aider à renforcer la démocratie en mettant l'accent sur la démocratie participative et amener les institutions intergouvernementales à devenir plus responsables et plus réceptives aux aspirations de la population mondiale.

Il a été ainsi proposé par Mary Racelis, des Philippines, personnalité du Groupe, d'instituer un processus d'accréditation d'organisations de la société civile unique auprès de l'Assemblée générale, fondé sur le mérite.

Elle a en effet suggéré que le processus d'accréditation des ONG actuellement confié au Conseil économique et social ne soit plus basé uniquement sur des critères économiques et sociaux ou sur les liens de telle ou telle ONG avec tel ou tel gouvernement. S'agissant du soutien à la société civile des pays en développement, elle a proposé la création d'un fonds spécial pour harmoniser les contributions des sociétés civiles du nord et du sud.

Le Secrétaire général sera amené, à l'automne prochain, à présenter les conclusions des travaux du Groupe de personnalités éminentes devant l'Assemblée générale qui devra se prononcer sur les 30 propositions formulées aujourd'hui.

C'est en février 2003 que le Secrétaire général a constitué le Groupe de personnalités éminentes sur les relations entre l'ONU et la société civile en lui demandant d'examiner les principes directeurs, les décisions et les pratiques actuelles concernant l'accès et la participation des organisations de la société civiles aux délibérations et au processus de l'Organisation.

Outre le Président Cardoso et les personnalités qui ont participé à la réunion de lundi, le Groupe est composé également de Manuel Castells (Espagne), Birgitta Dahl (Suède), Peggy Dulany (États-Unis), Juan Mayr (Colombie) et Arminata Traoré (Mali).

---