Afghanistan: la situation en matière de sécurité est encore incertaine, selon le Représentant spécial de l'ONU

21 juin 2004

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afghanistan, Jean Arnault, a jugé lundi incertaine la situation dans ce pays après les événements violents de ces trois dernières semaines.

M. Arnault, qui est également Chef de la Mission des Nations Unies pour l'Afghanistan (MANUA), a également invité les pays de l'OTAN, qui doivent se réunir dans les prochains jours à Istanbul, où ils discuteront notamment de l'opportunité de l'envoi de troupes supplémentaires, à examiner l'importance de la stabilité de ce pays engagé dans un processus électoral. S'exprimant lors d'une conférence de presse à Kaboul, il a rappelé à l'OTAN la nécessité de continuer à aider les anciens combattants d'Afghanistan à rejoindre la société.

M. Arnault a cité une série d'attaques violentes, et parfois meurtrières, qui se sont produites au cours des trois dernières semaines, pour qualifier d'incertaine la situation en matière de sécurité.

La nuit dernière, trois grenades ont été tirées sur un bureau électoral près de Kaboul. Une attaque similaire avait eu lieu vendredi à Kandahar, dans le sud du pays. Le 9 juin, près de Kunduz, dans le nord, onze employés de construction chinois et leur garde afghan avaient été tués dans un assaut contre leur chantier.

« Nous sommes confrontés aujourd'hui à des attaques directes avec des armes assez lourdes contre le bureau du processus électoral », a déclaré M. Arnault. « Il s'agit clairement d'une tentative visant à saper le processus, et, une nouvelle fois, elle montre combien il est important pour la communauté internationale de faire davantage afin d'aider ce processus. »

Des élections présidentielles et législatives sont prévues au mois de septembre. M. Arnault s'est néanmoins félicité du relatif engouement suscité par ces scrutins. L'ampleur du nombre des inscriptions sur les listes électorales témoigne, selon lui, du désir de participation important manifesté par les Afghans, et ce, malgré les menaces que font peser les terroristes.

Plus de 4,1 millions d'Afghans, dont environ un tiers de femmes, se sont en effet déjà inscrits.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.