Des réfugiés de retour en Iraq malgré les problèmes de sécurité, selon le HCR

18 juin 2004
Le retour d'Arabie Saoudite de réfugiés Iraquiens

Malgré les problèmes de sécurité, et avant, à la fin du mois, le transfert de souveraineté au Gouvernement intérimaire iraquien, des réfugiés, qui étaient stationnés dans des pays voisins, continuent de rentrer en Iraq, a affirmé vendredi l'agence de l'ONU pour les réfugiés.

L'agence, a indiqué un communiqué (en anglais) du porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), n'encourage pas les Iraquiens au retour, mais facilite les convois pour ceux qui souhaitent néanmoins retourner chez eux, en coopération avec les autorités iraquiennes.

Selon le porte-parole, Kris Janowski, plus de 350 Iraquiens sont revenus à Bassorah, dans le sud de l'Iraq, au mois de juin, dans deux convois séparés en provenance d'Iran, portant ainsi à quelque 11 500 le nombre de réfugiés de retour en Iraq. La plupart sont venus d'Iran, d'Arabie Saoudite et du Liban.

Ailleurs dans la région, 170 Palestiniens qui avaient fui l'Iraq l'an dernier ont désormais quitté la frontière jordanienne pour revenir à Bagdad, a déclaré M. Janowski, lors d'une conférence de presse à Genève. « Les réfugiés disent avoir abandonné tout espoir de trouver un nouveau foyer au Moyen Orient et préfèrent revenir à Bagdad », a-t-il ajouté. « Le HCR leur fournit une aide pour les transports et les biens de première nécessité. »

A Bagdad, le HCR aide ainsi 450 familles palestiniennes et en reloge d'autres qui ont été contraintes de quitter leurs maisons il y a un an. « L'an dernier, nous avions recensé 23 000 Palestiniens à Bagdad, mais leur nombre total dans la capitale iraquienne est estimé à environ 30 000 », a souligné le porte-parole du HCR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.