L'Iran doit coopérer de façon active et transparente, déclare le directeur de l'Agence pour l'énergie atomique

14 juin 2004

Le Directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AEIA) » a déclaré lundi que l'engagement de l'Iran « était moins que satisfaisant » s'il voulait renforcer la confiance de la communauté internationale. « L'Agence accomplit des progrès réguliers dans la compréhension de la nature et de l'étendue du programme nucléaire iranien », a souligné Mohamed ElBaradei.

« Avec la coopération de l'Iran, l'Agence a eu accès à tous les sites requis », mais la « question centrale est celle de savoir si les activités d'enrichissement de l'uranium de l'Iran ont été bien déclarées », a indiqué lundi Mohamed ElBaradei lors d’un exposé (en anglais) devant le Conseil d'administration de l'AIEA.

L'Agence examine l'origine de particules d'uranium fortement enrichi trouvées sur divers sites. « Les informations fournies par l'Iran en avril 2004 – informations requises depuis août 2003 – n'ont pas été suffisantes pour résoudre cette question complexe », a-t-il précisé, exhortant l'Iran à « faire tous les efforts possibles pour fournir des informations complémentaires sur la question ».

L'autre question porte les efforts intensifs fournis par l'Iran pour importer, fabriquer et utiliser des centrifugeuses d'un type particulier. A cet égard, « les informations fournies par l'Iran [...] après de nombreuses demandes, ont été variables et parfois contradictoires ».

Ce « schéma de comportement de la part de l'Iran est moins que satisfaisant s'il souhaite renforcer la confiance que peut avoir la communauté internationale sur le fait qu'elle a bien révélé la totalité de son programme nucléaire », a déclaré le directeur de l'AIEA. Après un an de difficultés rencontrées par les inspecteurs, la République islamique d'Iran « doit être plus proactive et plus transparente ».

« Cela fait plus de deux ans que le programme nucléaire non déclaré de l'Iran est parvenu à l'attention de l'Agence. Il est essentiel pour l'intégrité et la crédibilité du processus d'inspection que nous soyons en mesure de régler ces questions dans les prochains mois, et de présenter à la communauté internationale les garanties qu'elle cherche urgemment concernant les activités nucléaires de l'Iran », a ajouté M. ElBaradei, estimant que l'AIEA avait besoin de la coopération de tous les pays impliqués.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.