Ouganda : l'ONU condamne les attaques contre des camps de personnes déplacées

11 juin 2004

Le Coordonnateur des secours d'urgence, Jan Egeland, a condamné les attaques répétées lancées dans le nord de l'Ouganda par l'Armée de la résistance du seigneur (LRA) à l'encontre de camps pour personnes déplacées, qui, en un mois, ont fait plus de 125 morts.

M. Egeland a exhorté la LRA à « mettre un terme immédiatement aux atrocités commises à l'encontre de la population civile », affirme, vendredi dans un communiqué, le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA). Il a également invité le Gouvernement ougandais à « redoubler d'efforts pour assurer la protection des personnes déplacées à l'intérieur du pays et pour trouver une solution pacifique à la crise ».

Le 8 juin dernier, un groupe d'une centaine de rebelles a attaqué le camp d'Abok, dans la région de Ngai, tuant 25 personnes, dont cinq enfants.

Suivant leur manière d'opérer habituelle, les assaillants ont également pris 26 personnes en otage et brûlé plus de 600 huttes, détruisant ainsi les stocks de nourriture de leurs victimes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.