L'OMS et l'UNICEF se félicitent de la volonté du G8 d'éradiquer la poliomyélite

L'OMS et l'UNICEF se félicitent de la volonté du G8 d'éradiquer la poliomyélite

Les partenaires à la tête de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, dont l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'UNICEF, se sont félicités, vendredi, de la volonté affichée par le G8 d'éradiquer la poliomyélite. « Il est urgent d'agir pour arrêter la propagation alarmante du poliovirus dans les pays de la région où il avait disparu », soulignent-ils dans un communiqué.

Dans leur communiqué, l'OMS, le Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC – Etats-Unis) et l'UNICEF, « se félicitent de la détermination, du soutien et des actions des dirigeants du G8 en faveur de l'éradication de la poliomyélite » et « apprécient leur engagement et la poursuite de leurs efforts, tout récemment sous l'égide de la présidence américaine, pour combler le déficit financier des activités d'éradication prévues en 2004 et 2005 ».

L'Initiative « se réjouit à la perspective de poursuivre une collaboration étroite avec le G8 et d'autres bailleurs de fonds afin de trouver d'urgence les financements supplémentaires qui permettront d'intensifier les campagnes de vaccination en Afrique de l'Ouest et du Centre ». Selon elle, « il est en effet urgent d'agir pour arrêter la propagation alarmante du poliovirus dans les pays de la région où il avait disparu ».

L'Initiative pour l'éradication de la poliomyélite, le plus grand partenariat au niveau mondial entre le secteur public et le secteur privé, a pour but d'interrompre la transmission du poliovirus sauvage dans le monde entier d'ici à la fin de 2004.

Le nombre des pays d'endémie est passé de 125 en 1988, lorsque l'initiative a été lancée, à six et le nombre annuel des cas a été ramené de 350 000 en 1988 à 784 l'année dernière.

L'augmentation de l'aide du G8 à l'éradication de la poliomyélite, réaffirmée cette semaine à Sea Island, en Géorgie, aux Etats-Unis, se situe dans le prolongement des engagements pris lors des sommets de Kananaskis (Canada) en 2002 et d'Evian (France) l'année dernière.