UNICEF : Une contribution record du Comité japonais

UNICEF : Une contribution record du Comité japonais

Carol Bellamy
Le Comité japonais pour l'UNICEF a effectué un don de plus de cent millions de dollars à l'UNICEF en une année, une contribution qui bat tous les records, a annoncé mercredi l'institution de défense des droits des enfants.

« Avec cette contribution sans précédent, le peuple japonais a fait preuve d'une générosité extraordinaire et montré qu'il était très conscient des défis que doivent relever les enfants du monde », a déclaré Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF, en acceptant ce don des mains de Yoshihisa Togo, Directeur exécutif du Comité japonais, au cours d'une cérémonie privée au siège de l'UNICEF, à New York.

« Le Comité japonais est le premier des 37 comités nationaux pour l'UNICEF à recueillir plus de cent millions de dollars en une année », souligne l'institution dans un communiqué.

Cette contribution comprend les dons faits au Japon en 2003 par des individus, des fondations, des écoles, des entreprises et des associations à but non lucratif.

Le financement de l'UNICEF provient exclusivement de dons du secteur privé ou de gouvernements. Les 37 comités nationaux supervisent les collectes de fonds dans leurs pays respectifs et jouent un rôle important dans les activités de plaidoyer.

Selon l'UNICEF, « les contributions du comité ont progressé de façon spectaculaire au cours des dix dernières années, avec des augmentations annuelles de 10 à 15 pour cent ».

« Le Comité japonais sensibilise la population du pays aux efforts de l'UNICEF en faveur des enfants du monde et il insiste depuis dix ans sur les questions de protection de l'enfance », ajoute l'institution de défense des droits des enfants, précisant que le comité avait « mené des campagnes nationales contre l'exploitation des enfants à des fins sexuelles, l'utilisation d'enfants soldats et la traite d'enfants ».

« Grâce à l'efficacité de ses campagnes, le Comité japonais a modifié de façon significative la perception qu'a le public japonais des droits de l'enfant », a affirmé Mme Bellamy. « En combinant avec succès les collectes de fonds et les activités de plaidoyer, le Comité japonais a fait un travail extraordinaire et réussi à mobiliser le public pour cette mission qui consiste à permettre aux enfants, partout dans le monde, de vivre une vie meilleure. »